Togo : le Ministère des Enseignements, Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat recrute (06 / 01 / 2021)

Le Gouvernement de la République Togolaise a obtenu un Financement de sept millions (7 000 000) de dollars, auprès de l’Association Internationale de Développement (IDA), pour financer le coût du Projet d’Appui à la Riposte du Système Educatif à la Pandémie de la COVID-19, et se propose d’utiliser une partie des fonds pour effectuer des paiements autorisés au titre du recrutement d’un SPECIALISTE SOCIAL pour renforcer l’unité de coordination du projet.

Sous l’autorité du Coordonnateur du Projet d’Appui à la Riposte du Système Educatif à la Pandémie de la COVID-19, le Spécialiste Social travaillera en étroite collaboration avec les autres spécialistes du projet principalement le spécialiste en sauvegarde environnementale, le spécialiste en suivi évaluation et le spécialiste en communication. Il/elle sera chargé(e) de la gestion efficace des risques et impacts sociaux dans le contexte du Projet COVID-19. Sa mission s’étendra également à l’appui à la préparation du Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Equité de l’Education de Base au Togo (PAQEEB) en cours et en fonction des performances à sa mise en œuvre.

PRINCIPALES ATTRIBUTIONS

Le spécialiste en sauvegarde environnementale accomplira les tâches spécifiques ci-après :

– Veiller à la mise en œuvre effective des engagements pris par le projet pour la gestion des risques et impacts sociaux du projet dont les dispositions consignées dans les documents du projet et l’accord de financement (Plan d’Engagement Environnemental en Social (PEES), Plan de Mobilisation des Parties Prenantes (PMPP), Procédure de Gestion de la Main d’Oeuvre (PGMO), etc ;

– Assurer la mise en œuvre efficace des mesures de gestion des risques et impacts sociaux du projet et la mise en œuvre des aspects sociaux du CGES approuvés et publiés du PAQEEB (contribuer à la sélection sociale des sous projets, élaborer les TDRs pour les évaluations sociales et la préparation des outils requis, participer aux processus de recrutement des consultants pour les études sociales, faire la revue de conformité des rapports des études sociales avant toute soumission à la Banque, organiser et conduire les ateliers de validation des rapports des études sociales, veiller à la publication et la diffusion des rapports élaborés, veiller à ce que les mesures de mitigation des impacts sociaux préconisées soient mises en œuvre de façon efficace et efficiente avant l’autorisation de démarrer les travaux de rénovation / réhabilitation, etc.) ;

– Veiller à la mise en œuvre du Plan de Mobilisation des Parties Prenantes du projet à travers l’implication, la consultation et la participation de l’ensemble des parties prenantes engagées dans la mise en œuvre du projet, les groupes vulnérables parmi les élèves dont ceux avec des déficiences (handicap physique et mentaux), assurer la prise en compte du genre, l’inclusion sociale des bénéficiaires du projet dont les élèves et leurs familles (groupes vulnérables comme les minorités ou marginalisés sur la base de l’appartenance ethnique ou de l’activité économiques, les personnes en situation de handicap, etc.), l’évaluation et la gestion des risques de VBG/EAS liées aux activités du projet, etc. ; en observance aux mesures barrières de limitation de la propagation de la maladie, le spécialiste s’assurera de la conduite des consultations et la participation des parties prenantes dans les activités du projet en conformités avec les orientations de la note technique de la Banque mondiale sur les consultations publiques et l’engagement des parties prenantes en situation de contraintes pour les réunions publiques ;

– Réaliser une analyse genre des activités du projet, élaborer et assurer la mise en œuvre de la stratégie genre pour l’appropriation des solutions déployées par le projet ;

– Le cas échéant, les clauses et dispositions pour une prise en compte efficiente des mesures sociales dans les documents d’appel d’offre et les contrats d’exécution des sous projets ;

– Contribuer à l’élaboration, la mise en place et le fonctionnement du Mécanisme de Gestion des Plaintes (MGP) du projet dont des ébauches sont inclus dans le PMPP et le PGMO approuvés ;

– Participer à l’évaluation des risques de violences basées sur le genre dans le cadre du projet, et contribuer à la préparation et la mise en œuvre d’un plan de mitigation approprié de la gestion des risques de VBG ;

– Assurer l’évaluation des capacités des acteurs institutionnels en matière de gestion de risques sociaux y compris les risques d’exploitation et abus sexuels associés aux activités du projet, la conception d’un plan de renforcement de capacités adapté aux besoins identifies ou exprimes par les acteurs directement impliques, mettre en œuvre le programme de renforcement de capacités ;

– Evaluer la performance globale du projet en matière de gestion des risques sociaux principalement en matière de mise en œuvre des mesures sociales convenues dans le PGES ;

– Produire les rapports d’exécution du suivi et de gestion des risques sociaux du projet conformément aux termes des engagements pris y compris des rapports circonstanciés si nécessaire (niveaux d’exécution, contraintes, suggestions et solutions, incidents ou accidents y compris pour les VBG) ;

– Assurer la traçabilité de la mise en œuvre des mesures sociales dans les rapports d’exécution globale du projet ;

– Assurer l’archivage des preuves d’exécution des mesures sociales ;

– Être proactif et contribuer efficacement à la gestion des risques sociaux dans le cadre de la mise œuvre du projet ;

– Appuyer pour la préparation du Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Equité de l’Education de Base au Togo (PAQEEB) et soutenir sa mise en œuvre au besoin. En plus des tâches citées ci-dessus, le spécialiste sera amené à effectuer d’autres tâches sur instructions des responsables hiérarchiques. Ce profil de poste pourra être modifié en fonction de l’évolution du travail.

PROFIL RECHERCHE

Qualifications générales

Etre titulaire d’un diplôme universitaire de niveau maitrise (Bac+4) minimum dans le domaine des Sciences sociales et/ou Sciences humaines (sociologie, anthropologie sociale, philosophie, géographie, économie du développement, etc.) ou équivalent ;
Expériences professionnelles requises

Justifier d’une expérience solide d’au moins cinq (5) ans dans le domaine de la gestion des risques et impacts sociaux, la prise en compte du genre y compris la gestion des groupes vulnérables, la gestion des griefs, l’inclusion social, etc. ;
Justifier d’une parfaite maitrise des politiques, procédures et normes de gestion environnementale et sociale de la Banque mondiale ; une connaissance des dispositions du Cadre Environnemental et Social de la Banque en vigueur depuis octobre 2018 serait un atout ;
Justifier d’une expérience approfondie de la règlementation nationale en vigueur au Togo en matière de gestion du foncier, de l’expropriation pour cause d’utilité publique ;
Justifier d’une expérience appréciable en matière d’approches et de démarche participative de recherche, d’implication et participation des parties prenantes, de gestion des risques sociaux (consultation et négociation sociale, enquêtes sociales, évaluation et gestion des risques et impacts sociaux, renforcement des capacités, engagement citoyen, gestion des plaintes et doléances, prise en compte du genre et des groupes vulnérables y compris les personnes en situation de handicap, gestion de la main d’œuvre, protection contre le travail des enfants, les aspects de violences basées sur le genre/exploitation et abus sexuels y compris les violences contre les enfants, etc.) ;
Avoir une expérience de projets de développement et principalement une expérience de projets financés par la Banque Mondiale les cinq (5) dernières années.

Autres critères

– Bonne maîtrise du français (écrit et parlé) ;

– Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique et des différents logiciels et navigateurs courants (World, Excel, Powerpoint, …) ;

-Avoir une capacité à collaborer avec une diversité de parties prenantes ;

– Avoir une capacité à travailler de manière autonome et à assumer la responsabilité de ses tâches ;

– Avoir une capacité de travailler sous pression dans un environnement multisectoriel et multiculturel

Pièces à fournir 

Curriculum vitae avec 3 références
Lettre de motivation
Copie des diplômes
Attestations de travail ou de bonne fin d’exécution de mission
Seul le(la) candidat(e) présélectionné(e)s sera contacté(e) par téléphone ou e-mail.

Les dossiers de candidatures seront déposés sous pli fermé avec la mention « Dossier de candidature pour le recrutement d’un spécialiste social pour l’Unité de coordination du Projet d’Appui à la Riposte du Système Educatif à la Pandémie de la COVID-19 », au plus tard le 06 janvier 2021 à 16h heures T.U. à l’adresse suivante : Ministère des Enseignements, Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat A l’attention de la Personne Responsable des Marchés Publics Rue : 63, Rue Aklakou, QAD, Etage/ numéro de bureau : Secrétariat de l’UCP- PARSEP COVID-19, Nouveau bâtiment au Rez-de-chaussée Numéro de téléphone : (00228) 22 22 38 12/22 22 38 40

B/

Le Gouvernement de la République Togolaise a obtenu un Financement de sept millions (7 000 000) de dollars, auprès de l’Association Internationale de Développement (IDA), pour financer le coût du Projet d’Appui à la Riposte du Système Educatif à la Pandémie de la COVID-19, et se propose d’utiliser une partie des fonds pour effectuer des paiements autorisés au titre du recrutement d’un SPECIALISTE EN SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE pour renforcer l’unité de coordination du projet.

Sous l’autorité du Coordonnateur le Projet d’Appui à la Riposte du Système Educatif à la Pandémie de la COVID-19, le Spécialiste en sauvegarde environnementale travaillera en étroite collaboration avec les autres spécialistes du projet principalement le/la spécialiste en sauvegarde sociale, le spécialiste en suivi évaluation et le spécialiste en communication. Il/elle sera chargé(e) de la gestion efficace des risques et impacts environnementaux dans le contexte du Projet COVID19. Sa mission s’étendra également sur le Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Equité de l’Education de Base au Togo (PAQEEB) qui est actuellement en cours de préparation et en fonction des performances il pourra être en charge de sa mise en œuvre.

PRINCIPALES ATTRIBUTIONS

Le spécialiste en sauvegarde environnementale accomplira les tâches spécifiques ci-après :

– Contribuer à l’amélioration et à la finalisation du Cadre de Gestion Environnementale et Sociales (CGES) ;

– Contribuer à l’amélioration et à la finalisation du Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) ;

– Contribuer à l’amélioration et à la finalisation du Plan d’Engagement des Parties Prenantes (PEPP) ;

– Contribuer à l’amélioration et à la finalisation des Procédures de Gestion de la Main d’Oeuvre (PGMO) ;

– Faire le suivi et la surveillance environnementale de la mise en œuvre des instruments de sauvegarde environnementale et sociale ;

– Contribuer à l’animation des ateliers (régionaux et nationaux) de partage et de dissémination des instruments de sauvegardes environnementales et sociales avec les acteurs ;

– Contribuer à la mise en place d’un système d’archivage et de documentation fiable de tout le processus de consultation des activités du projet ;

– Contribuer à la mise en œuvre du Mécanisme de Gestion des Plaintes (MGP) de la phase de préparation du projet et à l’élaboration du Mécanisme de Gestion des Plaintes (MGP) de la phase de mise en œuvre du projet ;

– Inscrire les activités de sauvegarde sur le Plan de Travail Budgétisé Annuel (PTBA) ;

– Elaborer des Rapports mensuels d’activités et des feuilles de temps de travail ; 9 Assurer le suivi périodique de toutes les activités liées au sauvegarde environnementale avec une reddition des comptes régulière sur l’état d’avancement ;

– Exécuter toute autre tâche jugée pertinente pour la mise en œuvre du projet. En plus des tâches citées ci-dessus, le spécialiste sera amené à effectuer d’autres tâches sur instructions des responsables hiérarchiques. Ce profil de poste pourra être modifié en fonction de l’évolution du travail.

PROFIL RECHERCHE
Qualifications générales

Etre titulaire au moins d’un diplôme universitaire du niveau BAC +5 en gestion de l’environnement ou en développement durable (environnement, protection des végétaux, gestion durable des terres, écologie, etc.) ou tout autre diplôme équivalent ;
Expériences professionnelles requises

Avoir au moins 10 années d’expérience professionnelle dans les domaines de l’évaluation environnementale et des politiques et procédures de la Banque mondiale ;
Avoir une connaissance de la législation togolaise et celles des PTF impliqués dans les projets, notamment de la Banque mondiale en matière de sauvegarde environnementale ;
Avoir réalisé au moins deux (2) missions dans la formulation, l’évaluation et la revue de documents de conformité environnementale et sociale (CGES et CPRP) ;
Avoir au moins une expérience dans la formulation, l’évaluation et la revue de documents (PEPP, PGMO) avec le nouveau cadre environnemental et social de la Banque Mondiale et les normes environnementale et sociales ;
Avoir réalisé au moins deux (2) missions de contrôle environnemental aux infrastructures à usage éducatif (établissement scolaires, centres de formation) ;
Avoir exercé pendant au moins trois (03) ans comme spécialiste en sauvegarde environnementale sur un projet financé par la Banque mondiale ;

Autres critères

– Bonne maîtrise du français (écrit et parlé) ;

– Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique et des différents logiciels et navigateurs courants (World, Excel, Powerpoint, …) ;

– Avoir une capacité à collaborer avec une diversité de parties prenantes ;

– Avoir une capacité à travailler de manière autonome et à assumer la responsabilité de ses tâches ;

– Avoir une capacité de travailler sous pression dans un environnement multisectoriel et multiculturel

Pièces à fournir :

  1. Curriculum vitae avec 3 références
  2. Lettre de motivation
  3. Copie des diplômes
  4. Attestations de travail ou de bonne fin d’exécution de mission

Seul le(la) candidat(e) présélectionné(e)s sera contacté(e) par téléphone ou e-mail. Les dossiers de candidatures seront déposés sous pli fermé avec la mention « Dossier de candidature pour le recrutement d’un spécialiste en sauvegarde environnementale pour l’Unité de coordination du Projet d’Appui à la Riposte du Système Educatif à la Pandémie de la COVID-19 », au plus tard le 06 janvier 2021 à 16 h heures T.U. à l’adresse suivante : Ministère des Enseignements, Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat A l’attention de la Personne Responsable des Marchés Publics Rue : 63, Rue Aklakou, QAD, Etage/ numéro de bureau : Secrétariat de l’UCP- PARSEP COVID-19, Nouveau bâtiment au Rez-de-chaussée Numéro de téléphone : (00228) 22 22 38 12/22 22 38 40

,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :