Du rêve à la réalité : Kabulo junior, le jeune prodige du commentaire sportif

Sur les réseaux sociaux, appelez-le Délivrence Panda, ses fans ne le reconnaîtront pas assurément. Et, nommez-le Kabulo junior, tous vous diront qui il est. Enfant prodige du net grâce à une vidéo dans laquelle il commente un match des léopards en imitant le journaliste et analyste sportif congolais Claude-François Kabulo, le jeune homme  a récemment bénéficié d’une bourse octroyée par la Fifa.

Issu d’une famille modeste de trois enfants et élevé par un père religieux et instituteur qui lui encourageait d’être assidu à l’école, Délivrence Panda a toujours rêvé de devenir journaliste sportif. Un peu comme François Kabulo qui le fascine énormément. Et qui pouvait croire que cela se ferait par le biais de la Fifa ? Certainement pas grand monde.

Kabulo junior, comme on le surnomme, défraie la chronique sur Facebook depuis quelques jours. En effet, le jeune adolescent, né et résidant en République démocratique du Congo (RDC), a reçu une bourse d’études pour aller se former dans une école spécialisée française en communication sportive. Cette faveur lui a été accordée grâce à un plaidoyer fait au président de la Fifa, Gianni Infantino, en séjour de travail dans la capitale congolaise le 20 février dernier.

Il y a quelques années dans un coin reculé de la RDCKabulo junior se faisait filmer en train d’imiter la voix du journaliste sportif congolais, Claude-François Kabulo Mwana Kabulo, à l’occasion d’un match des Léopards. Après que sa vidéo hilarante a fait le tour des réseaux sociaux, le jeune garçon avait été invité, en 2018, sur le plateau de la radio-télévision nationale congolaise (RTNC) pour commenter un match de l’équipe locale. Rien d’impressionnant, mais déjà un pas qui lui a ouvert en partie le chemin de son heure de gloire, aujourd’hui concrétisée.

Un destin comme celui de Kabulo junior n’est pas commun, mais il force beaucoup l’admiration. Grâce à cette opportunité, le jeune garçon de 15 ans rejoint la longue liste de ceux qui sont partis de rien pour devenir de grands noms dans la société. La popularité et l’occasion accordée à ce jeune talent se doivent majoritairement à la venue des réseaux sociaux. L’aventure de Kabulo junior est ainsi une manière d’interpeller ces adolescents ayant du talent à les vulgariser sur la toile en vue de se faire sponsoriser.

Adiac-congo

Retrouvez Gnatepe médias sur Google Actualités

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire