Francis Ngannou, un parcours de combattant : un sans-abri devenu champion mondial de boxe

Il s’était retrouvé sans-abri en France après avoir quitté le Cameroun où il travaillait dans une mine de sable. Il vient d’être sacré champion du monde des poids lourds de MMA.

Voici l’extraordinaire histoire de Francis Ngannou.

Une vie : Francis Ngannou

Il s’était retrouvé sans-abri en France après avoir quitté le Cameroun où il travaillait dans une mine de sable. Il vient d’être sacré champion du monde des poids lourds de MMA. Voici l’extraordinaire histoire de Francis Ngannou.

Son enfance au Cameroun

Francis Ngannou naît en 1986 au Cameroun. Enfant, il se rêve architecte ou avocat mais est contraint de travailler dans une mine de sable. À 22 ans, il commence à pratiquer la boxe. 4 ans plus tard, il décide de quitter son pays. Il traverse le Niger, l’Algérie, le Maroc, avant d’être détenu un temps dans l’enclave espagnole de Melilla. Il lui faudra tenter sa chance 7 fois avant de réussir à traverser la Méditerranée.

Son arrivée en France et ses débuts dans la boxe professionnelle

À son arrivée à Paris, Francis Ngannou vit dans la rue. Il y rencontre Khater Yenbou,
président de l’association La Chorba, qui lui présente Fernand Lopez, qui possède
une salle de boxe. Francis Ngannou commence alors à s’y entraîner.

En 2015, sa carrière décolle

C’est cette année-là que Francis Ngannou signe un contrat avec l’Ultimate Fighting Championship, la plus importante ligue mondiale de MMA. Trois ans plus tard, il affronte une première fois Stipe Miocic pour la ceinture de champion de monde mais s’incline à la fin du 5e round, alors que les bookmakers le donnaient favori. En 2019, il crée une fondation Cameroun pour venir en aide aux enfants défavorisés. Le 27 mars 2021, celui qu’on surnomme “The Predator” prend sa revanche sur Stipe Miocic et devient champion du monde des poids lourds de l’UFC.

Avec Brut

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :