ON PARLE DE Raymond DZAKPATA, JEUNE MILITANT POUR L’ÉDUCATION

Dans notre deuxième numéro, nous nous tournons vers la gent masculine et découvrons un jeune pour qui l’engagement est le dévouement de soi pour aider l’autre à s’épanouir tout en s’épanouissant soi-même.

Malgré son origine togolaise, plus précisément de la préfecture de Kpélé, son enfance et ses études dans la capitale, c’est le Niger qui a vu naître notre invité de la semaine.

Le jeune à plusieurs titres

Sacré Champion du Prix de l’Écrivain en Herbe au Bénin en 2018, il est aujourd’hui rédacteur dans une agence de presse. Ambassadeur mondial de la jeunesse (Global Youth Ambassador-GYA) pour l’éducation, il est co-fondateur et Président de l’association “Jeunes pour le Développement Citoyen et Culturel” (JDCC), dont le but est de contribuer à l’épanouissement des enfants et des jeunes pour un développement durable. Son engagement pour l’éducation prit un coup de pouce quand il devient ambassadeur de l’organisation “Theirworld” basée à Londres qui lutte pour l’accès à l’éducation de qualité. Alumni de Centre Régional de Leadership Yali Dakar dans le programme Civic Leadership, il est aussi membre de la troupe ÉCLAIREURS ÉCLAIRÉS, bénévole pour plusieurs ONG dont Cercle Culturel et de Lutte contre la Déperdition Scolaire (CECULDES). 

Avec une équipe efficace, Raymond déclare vouer sa personne pour l’atteinte de l’ODD 4 afin de créer une Afrique où chaque enfant a droit à une éducation de qualité.

En 2020, avec la crise sanitaire et le confinement, il a créé la plateforme “Mond Blog community” sur laquelle il organise plusieurs sessions de partages et de formations pour ses lecteurs. Il nous invite tous à continuer de pratiquer les mesures barrières et nous rappel que le vaccin est aujourd’hui, un moyen fort d’arrêter ces flambées de cas.

 Dans notre découverte, l’exercice était de se dire quelques mots venant du futur:

Cher Ray, j’espère que tu te portes bien et continues de faire des exercices physiques. Je t’écris cette lettre en l’an 2026. Sais-tu que je me suis marié ? Le plus intéressant est que l’éducation de qualité est devenue une réalité pour plusieurs enfants en situation difficile grâce à JDCC et nous ne cessons de mener la lutte à l’international. D’ici 2030, je me présente aux élections législatives comme convenu.

Action-Dynamisme-Avenir est et reste ma devise.

Il n’a pas oublié de mentionner son premier Mentor, Monsieur Patrick AYAM comme son initiateur en engagement civique et donne ce qu’il a reçu comme conseil : Travailler, prier et rester humble.

Le droit à l’éducation est vital pour le développement économique, social et culturel de toutes les sociétés. Je me réveil chaque jour avec l’espoir de créer un monde où chaque enfant a droit à une éducation de qualité, quelles que soient ses origines.

Son mot de fin, démontre combien il est déterminé pour la noble cause.

Andréa MAGNON

30 réponses à “ON PARLE DE Raymond DZAKPATA, JEUNE MILITANT POUR L’ÉDUCATION”

  1. Félicitations mon frère.J’apprécie ton engagement et je prie que le tout puissant te donne encore et encore de force et qu’ il t’illumine beaucoup plus.

  2. Félicitations ! Comme le disait Mandela :<> alors avoir pour objectif de créer un monde où tout les enfants auront assez à une éducation de qualité c’est construire le monde. Merci à toi pour ton implication dans cette noble cause.

  3. On ne se connait pas physiquement mais j’ai par le le biais de cet article compris le dévouement de Raymond pour l’éducation…
    Bon courage à toi… Et merci à notre rédactrice Andréa MAGNON.

  4. Vouloir c’est pouvoir bro tu sais vraiment d’où tu viens…tu connais la suite

  5. Force à toi mon frère Ray. Tu peux toujours compter sur mon soutien pour que cet objectif soit atteint. Bravo à la rédactrice de l’article Andréa MAGNON

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :