Côte d’Ivoire : En quête de buzz, l’animateur Yves de M’Bella a réussi son coup, mais à quel prix !

Le nom de Yves de M’Bella a été cité par tous les grands médias du monde à la suite de son émission du 30 août dernier sur NCI. Même si c’est à la suite d’un « bad buzz », l’animateur aura tout de même réussi à cristalliser toutes les attentions sur sa personne.

Yves de M’Bella fait péter les records du buzz, sauf que…

À la recherche de « like » et de nouveaux followers, de nombreux artistes et autres internautes ne manquent pas d’ingéniosité pour attirer le regard sur leur personnalité. Des choses les plus simples au plus anodines, pourvu que ça retienne l’attention, ne serait-ce que pour quelques heures, afin de starifier davantage ceux qui s’en donnent à cœur joie.

Yves de M’Bella est à n’en point douter au nombre de ces personnalités du showbiz et des médias, qui a redoublé d’inspiration pour taper dans l’œil des mélomanes. C’est le moins que l’on puisse dire eu égard aux derniers faits et gestes de l’animateur de « Rien à cacher ».

Appelé à animer l‘émission « La Télé d’Ici Vacances » sur NCI, Yves de M’Bella a tout d’abord simulé un mariage avec deux femmes à la fois. Et pourtant, la bigamie a été incriminée comme une infraction dans le Code pénal ivoirien.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’animateur a également simulé sa vraie-fausse arrestation par un individu habillé dans des tenues de la police nationale. Et ce, en plein tournage de l’émission et en présence de tous les spectateurs. Cet autre élément n’ayant pas atteint l’effet escompté, il fallait faire monter le mercure.

C’est donc dans cet élan que le 30 août 2021, l’animateur camerounais invite à son émission un présumé violeur repenti, qui a simulé l’acte de viol sur un mannequin en pleine émission. Ce sera cette fois-ci le « Bimmm », comme on le dit en Côte d’Ivoire. Car cette séquence de l’émission suscitera des réactions, aussi bien nombreuses qu’antimoniques.

Mais cette fois-ci, ce buzz conduira l’animateur Yves de M’Bella devant les tribunaux où il écopera de 12 mois de prison avec sursis. Son invité sera quant à lui condamné à 24 mois de prison ferme. Comme quoi, ce ne sont pas tous les buzz qui sont bons à faire, surtout lorsqu’il s’agit d’un sujet aussi sensible que le viol, dont de nombreuses femmes et jeunes filles continuent de porter les stigmates. L’animateur de Radio Nostalgie a certes réussi à se faire citer dans tous les grands médias, mais avec quelle réputation ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :