Challenge App Afrique 2021 : la liste des 10 finalistes dévoilée

Le jury de la 6e édition du Challenge App Afrique a livré son verdict. Les dix candidatures sélectionnées viennent notamment du Cameroun, de Mauritanie ou encore du Rwanda.

Débutée le 8 octobre dernier, la sixième édition du Challenge App Afrique dévoile ses dix premiers lauréats. L’idée cette année était d’imaginer le service numérique qui contribuera à l’éducation des enfants. Un peu moins de 1 000 projets ont été reçus et dix ont été sélectionnés pour poursuivre l’aventure.

Les finalistes sont invités à peaufiner leurs projets afin d’espérer être le grand lauréat d’une dotation de 15 000 euros.

Les projets retenus sont les suivants :

Owona Marylène (Cameroun) : Notre objectif est de créer une génération de jeunes Africains qui ont des apprentissages alternatifs liés aux besoins de leur environnement et dans leurs langues locales.

Saba Fatimata (Burkina Faso) : Educt-us est une plateforme éducative pour enfant. L’une de ses fonctionnalités, c’est la chaîne de télé en ligne qui propose des programmes d’apprentissage aux enfants de 07-12 ans en bande dessinée.

Cho Nkarimbi Valérie (Cameroun) : Miya Academy est un assistant éducatif électronique intelligent et objectif qui fonctionne même sans connexion internet.

Segnon Michel (Benin) : Notre projet est un ensemble d’applications éducatives qui permet aux élèves des classes du secondaire d’apprendre de façon intelligente les mathématiques et la physique tout en leur donnant l’impression d’être en train de jouer.

Hien-Kouame Christelle (Côte d’Ivoire) : Accès au programme scolaire sous le format de résumés de cours par chapitre et par matière, suivi d’une série de questions à choix multiples pour évaluer la compréhension de l’apprenant.

Niyizibyose Confident (Rwanda) : Augmented Future permet un apprentissage autonome et amusant pour les élèves du primaire de l’autre côté, en résolvant le problème des parents qui n’ont pas accès à du matériel d’apprentissage supplémentaire pour soutenir leurs enfants.

Djigui Derick (Bénin) : MySchool Life est une plateforme de suivi parental et de gestion d’école intégrée qui rapproche parents, enseignants et administrations d’écoles primaires, secondaires et autres comme jamais auparavant.

Sidi Camara (Mauritanie) :  L’objectif de Khrankompé est de produire tous les cours du primaire expliqués en langue locale et accessibles en offline sur smartphone et support USB tout en conservant la langue d’écriture de l’enseignement.

Kitio Arielle (Cameroun) : abcCode est un programme pédagogique et environnemental de codage ludique et intuitif qui développe la créativité et initie tout enfant dès le bas âge à la programmation créative.

Kone Raki (Mali) : L’application met à disposition des enfants des cours en vidéo en deux langues (français et bambara) réalisés par les meilleurs enseignants et professeurs du pays que nous avons pris soin de sélectionner. L’application est une première au Mali.

Le jury de cette première sélection est composé d’Emmanuelle Bastide, journaliste à RFI, présentatrice de l’émission 7 milliards de voisins ;  Guillaume Grallet, chroniqueur tech sur France 24 ; Carole ROKOTONDRAINIBE, directrice de Next A, incubateur du réseau Axian ; Aphrodice Mutangana, directeur des opérations de Digital Afriva ; Pierrick Chabi, fondateur de Wakatoon, une start-up qui développe des technologies dans le but de modérer le temps d’exposition des enfants aux écrans ; Filip Kabeya et Idriss Mangaya, responsables du Lumumba Lab en République Démocratique du Congo ; Ninon Duval, directrice générale de l’incubateur Bond’innov ; Mohamadou Diallo, fondateur de Cio Mag ; Raissa Malu, Ambassadrice du Next Einstein Forum ; Hannah Leling Banla, Coordonnatrice Togo sur le programme de financement WIDU-Africa ; Kamahunda MULAMBA, directeur de l’entreprise Kanieba Interactive, créatrice d’Africatik ; Aly KOUMA, responsable des programmes au sein DoniLab au Mali ; Adam Yamoussa, chargé d’accompagnement à La Fabrique au Burkina Faso ; Samir Abdelkrim, le fondateur d’EMERGING Valley et Djeneba Gory, co-fondatrice de Suadela, une organisation à but non lucratif qui forme les jeunes femmes et adolescentes aux techniques de négociation afin de défendre leurs intérêts en matière d’éducation et de santé.

Lancée par RFI et France 24 et ses partenaires Axian, Orange, Digital Africa,  Emerging Valley et AIMS, la sixième édition du Challenge App Afrique a pour objectif de récompenser les innovations numériques permettant d’améliorer l’éducation des enfants en Afrique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :