Emmanuel Adebayor : L’incroyable histoire d’un miraculé qui n’a commencé à marcher qu’à 4 ans 

Né le 26 février 1984 à Lomé, Emmanuel Adebayor souffle aujourd’hui ses 38 bougies. C’est l’occasion de faire une bref retour sur le parcours hors-pair de l’illustre canonnier des Éperviers du Togo.

Une carrière de footballeur ne tient parfois qu’à un fil et le légendaire buteur togolais Sheyi Emmanuel Adebayor en est le parfait exemple.

En effet, quatre ans après sa naissance, le petit Sheyi ne marche toujours pas. Sa mère, Alice, chercha par tous les moyens une hypothétique guérison. Médecins, curés, marabouts, déplacements chez tous les guérisseurs que comptait le golfe de Guinée. Rien n’y faisait.

Désespérée, la jeune femme se résolut à se tourner vers l’église. Sept jours de prière, de pleurs en ne voyant rien arriver, jusqu’au septième jour. Le jour du miracle. « Sur les coups de neuf ou dix heures, j’ai entendu des enfants qui jouaient dehors », a confié l’ex star des Gunners à Arsenal TV en 2009 avant d’ajouter :

« Soudain, quelqu’un frappa dans un ballon qui atterrit dans l’église. Et là, et à la stupeur générale, un enfant se précipita vers le cuir : cet enfant c’était moi, évidemment ! »

Le « miracle footballistique », comme l’appelle Adebayor, s’est produit il y a plus de trente ans, et depuis, l’idole des Togolais ne s’est plus arrêté de taquiner le ballon rond.

Aujourd’hui et à 38 printemps, l’emblématique capitaine des Éperviers aura gravé en lettres d’or son nom dans l’histoire du football africain et mondial grâce à ses prouesses et ses exploits hors-norme.

Sacré Ballon d’Or africain en 2008, 12e au Ballon d’or FIFA la même année, meilleur joueur africain BBC de l’année en 2007, le génie de Lomé a tout gagné et a fait le bonheur des plus grands clubs (Arsenal, Manchester CityReal Madrid, Tottenham). Il a ainsi conquis les cœurs des fans et honoré le continent africain partout où il est passé.

Cela valait vraiment la peine de se décider à marcher !

Avec Africafoot

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :