Ces femmes parties de rien et qui ont construit un empire

Nombreuses sont les jeunes femmes qui se battent aujourd’hui pour se tailler une place dans un monde dominé par les hommes. Ce défi, qui semble impossible pour certaines, a été relevé par d’autres femmes aux origines très modestes, preuve qu’on peut partir de rien pour construire un empire. Voici quelques femmes devenues célèbres qui ont impacté le monde malgré leur début très difficile.

Oprah Winfrey

Vous connaissez sûrement la grande Oprah Winfrey, célèbre pour son émission de télévision The Oprah Winfrey Show, et qui est aujourd’hui à la tête d’un véritable empire.

Pourtant, Oprah n’est pas de celles qui ont grandi avec une cuillère d’or dans la bouche. Née d’une mère adolescente, elle vit dans la pauvreté. Mais bien plus que cela, sa vie est empreinte de tragédies : viol à l’âge de 9 ans, elle met au monde un petit garçon à l’âge de 14 ans qui meurt quelques jours après.

Malgré tous ces épisodes douloureux, Oprah reste une jeune fille studieuse et douée et décroche plusieurs bourses d’études. Là où d’autres auraient sombré dans la délinquance et la déscolarisation, Oprah s’accroche à ses études.

Elle trouve sa vocation dans la communication et devient présentatrice à la télévision. Cependant, à l’âge de 23 ans, elle est virée par la chaîne qui l’employait, car, jugée inapte à faire de la télévision. Mais ce n’est pas cet épisode qui l’arrêtera, puisqu’à l’âge de 32 ans, elle devient millionnaire avec son émission The Oprah Winfrey Show.

Aujourd’hui, elle possède sa propre chaîne de télévision et est la première femme afro-américaine milliardaire. Elle est la personnalité la plus riche et la plus influente du monde.

J.K. Rowling

J.K. Rowling est la célèbre romancière de la saga Harry Potter.

Née dans le sud de l’Angleterre et issue d’une famille modeste, elle adore écrire et inventer des histoires depuis sa tendre enfance. À 25 ans, elle perd sa mère et décide d’aller vivre au Portugal où elle rencontre son mari et donne naissance à sa fille. Cependant, 3 ans plus tard, elle divorce, car son mari qui se montrait parfois violent et retourne vivre en Écosse.

Mère célibataire, dépressive, sans emplois, vivant juste des allocations, elle reprend sa passion de l’écriture pour écrire les histoires d’Harry Potter dans les cafés afin de bénéficier de la Wifi gratuitement. À cette période, elle considère sa vie comme un véritable « désastre » et a du mal à imaginer une vie plus heureuse.

Puis, elle finit par retrouver un emploi à temps pleins ce qui la motive à finir son livre pour ne pas être obligée d’abandonner et écrit la nuit. Lorsqu’elle parvient à le terminer et décide de l’envoyer aux éditeurs, elle essuiera 12 refus au total.

Elle n’abandonne pas et finalement une maison d’édition croira en son ouvrage et son livre se placera très vite dans la liste des meilleures ventes. À l’âge de 34 ans, elle devient millionnaire. Plusieurs tomes voient le jour et seront tous adaptés au cinéma. En 2010, elle est nommée la « femme la plus influente de Grande-Bretagne ».

Sophia Amoruso

attends TechCrunch Disrupt NY 2014 – Day 3 on May 7, 2014 in New York City.

Sophia Amoruso est la fondatrice de la marque de vêtements Nasty Gal.

Cette jeune Américaine est issue d’une famille modeste. Elle déteste l’école et se fait renvoyer de plusieurs écoles. Ses instituteurs signaleront à ses parents un trouble de l’attention. Elle finira, d’ailleurs, par les convaincre de quitter l’école et de suivre des cours par correspondance.

À l’âge de 17 ans, elle profite du divorce de ses parents pour quitter le domicile familial et se prendre un petit studio. C’est alors, qu’elle enchaîne les petits boulots qu’elle ne garde à chaque fois que quelques semaines. Mais, souffrant d’une hernie et n’ayant pas d’assurance maladie, elle prend un emploi stable de surveillante dans une école d’art afin d’en bénéficier.

C’est grâce à cet emploi, du wifi à disposition et de pas mal de temps à « tuer », qu’elle se met à vendre des vêtements chinés dans des friperies sur E-Bay. Elle créer, ainsi, sa boutique en ligne Nasty Gal. Pour se démarquer des autres vendeuses, elle demande à des amies de poser avec les vêtements. Ses articles s’arrachent et elle finit par créer la jalousie des autres vendeuses. Elle décide, donc, de créer sa propre boutique en ligne et de quitter E-Bay.

Nasty Gal devient le site de référence en matière de mode et génère, en 2014, pas moins de 78 millions de revenus.

Sophia Amoruso entre, alors, dans le classement des jeunes de moins de 30 ans à avoir réussi. Elle publie, par la suite, #Girlboss. Il s’agit d’un ouvrage se situant entre l’autobiographie et le coaching pour les femmes qui veulent lancer leur affaire. Une série retraçant son parcours est sortie en 2017 sur Netflix.

Avec femmesheureuses

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :