Le concours ABH privilégie le partage d’expériences

Africa’s Business Heroes s’organise désormais autour de nouveaux leaders communautaires. De plus, ABH propose dès à présent un programme qui permet aux candidats et aux futurs finalistes davantage d’opportunités de mentorat et de mise en réseau.

 

Par Paule Fax

Les candidatures au concours ABH, qui fête cette année sa quatrième édition, ont déjà attiré de nombreux entrepreneurs talentueux de presque tous les pays africains. Les participants sont issus de divers secteurs, parmi lesquels l’agriculture, la fabrication, les nouvelles technologies, l’éducation, la mode, la santé, les services aux entreprises, les médias et le divertissement. À ce jour, signalent les organisateurs, 32 % des participants sont des femmes et 68 % des hommes. ABH est doté d’un prix de 1,5 million de dollars alloués aux finalistes.

« J’espère aider les entrepreneurs à croire en leurs rêves et à avoir confiance en leurs méthodes, car l’entrepreneuriat est un voyage et non une destination. Les entrepreneurs sont le futur de l’Afrique ! », s’enthousiasme Patricia Nzolantima, patronne de Bizzoly Holding.

Le concours lance une « Initiative des leaders communautaires » visant à favoriser une meilleure connexion et un meilleur engagement entre les anciens et nouveaux participants. Ce programme sera présenté et mené par des anciens lauréats du concours.

Ainsi, l’Égyptienne Khadija El Bedweihy, PDG de PraxiLab, grande gagnante de l’édition 2021, conduira-t-elle le programme pour l’Afrique du Nord. «  Parler à mon entourage et à toutes les personnes que je connais de tout ce que le concours ABH peut faire pour leur start-up me semble la chose juste à faire. J’ai hâte de participer aux nombreux événements, créer des réseaux, partager des connaissances et rendre un peu de ce que j’ai reçu », explique la jeune entrepreneure.

Le « leader communautaire » pour l’Afrique de l’Ouest francophone est Moulaye Taboure (Côte d’Ivoire), qui développe sa solution de paiements en ligne ANKA. « Étant le premier francophone à atteindre le Top 10 de la compétition (et le seul à ce jour), je sais que notre région dispose d’autant de talents que l’Afrique anglophone. Je suis donc extrêmement fier et confiant dans ma capacité à aider de nouveaux héros à émerger de l’Afrique francophone », explique le créateur d’entreprise. Qui prévient : « Prenez garde, on arrive ! » 

De Kinshasa (RD Congo), Patricia Nzolantima gère Bizzoly, une holding qui rassemble quatre sociétés investies dans le transport et logistique, le marketing, la communication, la distribution de produits de première nécessité et l’édition. Elle a fait partie des 50 finalistes de l’édition 2020 du concours. Et la voilà désormais « leader communautaire » ABH pour l’Afrique francophone.

 

Un programme de formations

Elle explique : « J’espère apporter de la valeur, des conseils, du soutien et les ressources nécessaires aux entrepreneurs. J’espère les aider à croire en leurs rêves et à avoir confiance en leurs méthodes, car l’entrepreneuriat est un voyage et non une destination. Les entrepreneurs sont le futur de l’Afrique ! »

Dans chacun de ces pays, ces référents disposeront d’une plateforme pour nouer des liens, collaborer et construire une communauté entrepreneuriale forte dans leurs marchés locaux. Ils organiseront des événements hors-ligne aux profits des finalistes du concours ABH, notamment, des cafés, des activités en extérieur, des discussions et des tableaux de visualisation, ainsi que des événements au profit des participants au concours ABH, notamment, des sessions d’information et de réseautage, des rencontres de visionnages des épisodes du concours et un streaming en direct de la finale du concours.

En marge de cette initiative, ABH propose un nouveau concept, baptisé « ScaleUp program ». Ce programme permettra de fournir aux participants au concours des sessions de formation intégrée couvrant des domaines opérationnels clés pour les entrepreneurs et les PME, notamment, la gestion du personnel et des ressources humaines, la planification stratégique, la gestion financière, la croissance, la collecte de fonds, ainsi que les opérations et l’exécution.

ScaleUp sera mené par les partenaires ABH. Les premières formations, sur le thème du perfectionnement des méthodes de gestion, sera assuré par L’Institut africain de management. Il permettra aux managers et gestionnaires d’acquérir les compétences nécessaires afin de responsabiliser les équipes et stimuler les performances.

Un autre programme de préparation à l’investissement, conçu et assuré par VC4A, permettra aux candidats de se familiariser aux méthodes de collecte de fonds, aux techniques de négociation avec les investisseurs, aux marchés des capitaux, etc. Une formation assurée par 10×1000 permettra de tout connaître des Fintechs. Enfin, une formation sur la Gestion financière sera offerte par le South African Innovation Summit (SAIS).

De plus, le programme ScaleUp inclut des séances d’apprentissage communautaires ouvertes à une plus large audience de la famille ABH, dont les anciens participants.

Sinon, l’inscription au concours ABH se poursuit jusqu’au 6 juin :

Les héros du Business distingués

@AB

Read More

Retrouvez Gnatepe médias sur Google Actualités

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire