Jonathan Morrison et le tournoi Tchin-Tchin 2022 : comment le jeune sous-estimé a réussi à imposer sa « puissance » aux yeux du monde ?

Personne n’avait cru en son projet et pourtant, il a réussi à démontrer qu’il savait ce qu’il faisait et qu’il savait d’où il venait.  S’il a été le plus connu aux côtés de la bimbo togolaise Maria Mobile, Jonathan Morrison a réussi à se démarquer de cette dernière avec qui l’aventure n’a pas été du tout aisé et paisible.

Après moult palabres et buzz, le couple XXL avait fini par mettre fin à leur relation dans une ambiance tendue et conflictuelle.

Fin d’une relation « toxique » et retour aux sources avec des rêves fous

Arrivé à Abidjan avec plein de projet en tête pour la jeunesse africaine, Jonathan Morrison a été confronté à un premier problème : personne ne croyait qu’il était milliardaire comme il le prétendait.

Est-il vraiment milliardaire ? Jusqu’à présent, le doute persiste. Cependant, il a promis de lancer plein de projets pour la jeunesse, notamment l’application 13 qui n’a pas vraiment connu de succès espéré. Ainsi, il a annoncé le lancement d’un tournoi avec des objectifs « irréalisables ».

S’il a pendant un espérer pouvoir devenir l’équipementier des Éléphants, c’est sans compter sur les railleries des internautes.

En effet, après la révélation des maillots de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire pour les prochaines rencontres des éliminer de CAN, Jonathan Morrison avait fait des propositions de maillots à la fédération ivoirienne de football. Malheureusement, ces maillots ont été jugés simplistes et désapprouvés par de nombreux supporters.

Tournoi Tchin-Tchin, un bébé mort-né ?

Une folie ou un rêve, d’où lui venait une telle idée, sur quoi comptait-il pour pouvoir lancer une telle compétition ? Comment pensait-il s’en sortir dans cet environnement qu’il ne maîtrise pas du tout et qui lui est nouveau ? Où trouvera-t-il l’argent nécessaire pour pouvoir lancer cette compétition, encore plus qu’il a promis de construire un stade ?

Autant de questions que ces détracteurs ont mises en avant pour le traiter de fou, de manipulateur, de prétentieux qui veut s’enrichir sur le dos des jeunes et également pour le rappeler de redescendre sur terre et d’arrêter de berner la jeunesse ivoirienne.

Il faut reconnaître que les débuts de ce projet n’ont pas été du tout aisé pour le jeune Morrison qui est resté ferme et qui savait ce qu’il faisait. Il a notamment promis plus de 80 millions de FCFA comme récompense aux lauréats, une somme que plusieurs pensaient qu’il ne pouvait jamais réunir.

CAM Tchin-Tchin 2022, un engouement inattendu

À la grande surprise générale, Jonathan a réussi à convaincre les dirigeants pour obtenir les autorisations afin de pouvoir lancer sa compétition.

La surprise a été également assez grande de voir à quel point le projet a pris de l’ampleur rapidement et que plusieurs partenaires notamment Life TV se sont ralliés. De nombre de spectateurs ne cessait de grimper ; sur les réseaux sociaux, c’est l’euphorie totale et toujours plus de suspenses.

Il faut reconnaître que Jonathan Morrison et toute son équipe ont fait preuve d’un grand professionnalisme, plus organisation « sans faille », d’une innovation au-delà des attentes de plusieurs Ivoiriens.

Une apothéose saluée par tous

La grande apothéose du tournoi CAM Tchin-Tchin 2022 a été disputée le dimanche 25 septembre avec la présence d’éminentes célébrités.

Il s’agit notamment de Didier Drogba, Fabrice Sawegnon, directeur du Groupe Life qui a cru en ce projet dès les premières heures en apportant son soutien au promoteur Jonathan Morrison.

L’équipe d’Adjamé MC s’est adjugé le trophée du vainqueur en battant en finale l’équipe adverse sur le score de 1-0, devant un public resté sur sa soif et qui attend impatiemment la prochaine édition.

Comme le dit si bien Afrique-sur7, « Cette belle aventure qui s’achève est celle d’un homme humble et courageux qui aura choisi de faire profil bas devant les railleries des réseaux sociaux et les menaces de certains dirigeants de fédérations sportives, prêts à parier sur la grosse honte que le jeune promoteur essayerait au terme du tournoi ».

Retrouvez Gnatepe médias sur Google Actualités

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] Jonathan Morrisson […]

Laisser un commentaire