Aliko Dangote : le milliardaire prépare l’introduction en bourse de sa raffinerie de pétrole

Le président-directeur général de Dangote Industries Limited, Aliko Dangote, a annoncé son intention d’introduire en bourse la filiale du groupe, Dangote Petroleum Refinery, à la Nigerian Exchange Limited.

Dangote l’a fait savoir dans une interview avec le Financial Times, déclarant que la société avait résolu les problèmes d’approvisionnement en pétrole brut et qu’elle était maintenant prête pour la cotation.

“Nous avons résolu tous les problèmes liés à l’approvisionnement en pétrole brut. Nous sommes maintenant prêts à aller de l’avant avec nos plans d’inscription de la raffinerie à la Nigerian Exchange Limited”, a affirmé l’homme le plus riche d’Afrique.

Il a révélé que la raffinerie, qui devrait produire du diesel, du kérosène et du kérosène, commencerait ses opérations en décembre, affirmant qu’un accord avait été finalisé pour la première cargaison d’environ six millions de barils dont la livraison est prévue le mois prochain.

À sa pleine capacité prévue, la raffinerie serait en mesure de produire 650 000 barils de pétrole par jour, par la suite, avec un déploiement initial de 540 000 barils par jour.

La raffinerie, qui devrait produire 27 millions de litres de diesel, 11 millions de litres de kérosène et neuf millions de litres de fuel, s’approvisionnera en brut auprès de divers producteurs nigérians, dont la compagnie pétrolière d’État du pays.

Pendant ce temps, les opérateurs de l’industrie, les responsables gouvernementaux et les parties prenantes ont exprimé leur optimisme quant au fait que la raffinerie apportera d’énormes avantages non seulement au secteur pétrolier et gazier, mais à l’économie nigériane dans son ensemble.

Ils ont déclaré que la raffinerie est un moteur clé de la croissance qui aurait un impact positif sur le secteur en aval de l’économie nigériane et africaine à partir de cette année.

Ils s’attendaient à ce que la raffinerie permette au Nigeria d’économiser des milliards de nairas, étant donné que l’importation d’essence Premium Motor Spirit, également connue sous le nom d’essence, cesserait en fonction de la capacité de raffinage de l’usine.

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a récemment décrit les projets de raffinerie de Dangote comme le meilleur projet industrialisé jamais réalisé en Afrique, affirmant que ce projet aurait un impact positif sur la croissance économique et le développement non seulement du Nigeria, mais aussi de l’Afrique en tant que continent.

Adesina a ajouté que « ces projets inverseront l’énorme somme que le pays dépense en devises étrangères, quand vous regardez combien nous importons, c’est environ 57 milliards de dollars de produits différents et nous n’exportons qu’environ 50,4 milliards de dollars, donc nous devons équilibrer cela avec environ 7 milliards de dollars et en leur parlant ici, ils nous ont montré qu’ils peuvent avoir un marché intérieur d’environ 11 milliards de dollars et c’est un marché incroyable et cela permettra au Nigeria d’économiser environ 9 milliards de dollars par an sur l’importation de produits pétroliers, ce qui est énorme pour le Nigeria et même pour l’Afrique en tant que continent.

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Lagos (LCCI), le Dr Chinyere Almona, a déclaré : « À quelques jours de l’inauguration de la raffinerie Dangote, la Chambre salue les efforts de son visionnaire, Alhaji Aliko Dangote, et du gouvernement fédéral qui le soutient.

« Attendue pour être la plus grande raffinerie de pétrole d’Afrique et l’installation à formation unique au monde, la raffinerie de Dangote a une capacité de 650 000 barils par jour, ce qui est suffisant pour répondre aux besoins du Nigeria en produits pétroliers raffinés. »