CAN 2024 : Le concours des cultures africaines est lancé

À l’aube de la CAN 2024, dont le coup d’envoi est prévu ce samedi 13 janvier 2024, la Côte d’Ivoire s’apprête à accueillir non seulement l’élite du football africain, mais aussi à célébrer la richesse culturelle du continent. Les équipes nationales ont déjà commencé à dévoiler leur engagement envers la tradition et la diversité à travers leurs tenues dès leur arrivée.

 

Alors que la CAN 2024 était originellement planifiée du 13 janvier au 11 février, elle a, en réalité, commencé bien avant la date officielle. Trois jours avant le lancement officiel du tournoi sportif, un défilé haut en couleur mettant en avant la tradition et la culture africaine a pris son envol.

 

S’inscrivant dans la lignée de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, le Ghana a été parmi les pionniers de cette initiative, dévoilant un style vestimentaire distinctif sur les plateformes de médias sociaux. Le capitaine André Ayew et l’attaquant de l’Athletic Bilbao, Iñaki Williams, accompagnés du reste des Black Stars, ont défilé à l’aéroport international Félix Houphouet Boigny, arborant fièrement du Tinkey, un tissu symbolisant la culture royale ouest-africaine présente au Ghana, au Bénin, au Togo, et même en Côte d’Ivoire.

 

Dans une harmonie presque prédéfinie, les autres équipes nationales ont rapidement emboîté le pas de cette tendance. Quittant leur pays d’origine ou arrivant en Côte d’Ivoire, elles ont exhibé des tenues variées, chacune portant les marqueurs distincts de sa culture et de sa civilisation.

 

Les Super Eagles du Nigéria, par exemple, ont choisi de mettre en avant le style populaire connu sous le nom de “Good Luck”, un hommage au président nigérian précédent, Jonathan Good Luck. D’autres nations, telles que la Guinée Conakry et le Sénégal, qui jouissent d’identités culturelles fortement appréciées à l’échelle continentale et mondiale, ont relevé avec brio ce premier défi dans le cadre du tournoi africain le plus prestigieux.

 

Cette convergence culturelle anticipée promet d’ajouter une dimension vibrante et authentique à la CAN 2024, transcendant ainsi les frontières du sport pour célébrer la richesse et la diversité de l’Afrique. L’événement se profile comme bien plus qu’une compétition de football, mais comme une célébration de l’unité à travers la variété culturelle qui caractérise le continent.