Cédric Doumbé vs Baki : voici la somme que les deux boxeurs gagneront pour leur combat

Dans l’univers du MMA (Mixed Martial Arts), le combat entre Cédric Doumbé et Baysangur “Baki” Chamsoudinov se profile comme l’affrontement français le plus anticipé de tous les temps.

Ce jeudi 7 mars, l’Accor Arena sera le théâtre de cet événement majeur, mettant en vedette ces deux combattants en main-event du PFL Paris 2. Au-delà de l’engouement sportif et médiatique, ce duel promet également des retombées financières considérables pour les deux athlètes.

Un Enjeu Financier de Taille pour Cédric Doumbé

Cédric Doumbé, en signant son contrat avec le PFL en mai 2023, avait annoncé un salaire de 140 000 euros par combat. Toutefois, suite à une victoire impressionnante par KO contre Jordan Zébo, il a révélé avoir empoché près de 200 000 euros pour cette performance. Face à Baki, les attentes financières sont encore plus élevées.

Le précédent combat de Doumbé contre Zébo avait attiré 8 000 spectateurs au Zénith Paris-La Villette, mais l’affrontement contre Baki se déroulera à l’Accor Arena, avec une capacité de 20 000 places, promettant ainsi une augmentation significative de la rémunération.

Cette hausse est le résultat d’une négociation habile de la part de “The Best”, sans oublier les revenus additionnels provenant des sponsors et des placements de produits. L’ancien kickboxeur pourrait ainsi voir ses gains s’élever à 300 000, voire 400 000 euros.

Quelle Rémunération pour Baki ?

Pour Baysangur Chamsoudinov, les perspectives financières sont également prometteuses, bien qu’inférieures à celles de Doumbé.

Bien que les détails exacts de sa rémunération restent inconnus, Chamsoudinov a exprimé son refus de se contenter d’une somme modique, soulignant l’importance de sa participation à ce combat tant attendu.

“Moi, je n’accepterais en aucun cas [la somme donnée à Zébo]. Ce n’est même pas une question de vouloir l’argent. C’est carrément un manque de respect,” affirme Chamsoudinov.

Il met en avant sa valeur ajoutée à l’événement, insistant sur le fait que sa contribution ne doit pas être négligée au profit d’autres.