Comment immigrer au Canada sans offre d’emploi en 2023

Lorsqu’il s’agit d’immigrer au Canada en tant que travailleur qualifié, avoir une offre d’emploi peut être bénéfique, car cela peut augmenter votre score du Système de classement global (SCG) dans le bassin d’Entrée express.

Cependant, il est toujours possible d’immigrer au Canada sans offre d’emploi en utilisant les divers programmes et volets de visa disponibles.

Programmes Entrée express :

  • Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) (TQF)
  • Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) (PTMSF)
  • Catégorie de l’expérience canadienne (CEC)

Programmes des candidats des provinces :

  • Programme des candidats de l’Ontario (POCI)
  • Programme des candidats de la province de la Saskatchewan (PCIS)
  • Programme des candidats de la Nouvelle-Écosse (PNSN)

Programme des investisseurs :

  • Programme des investisseurs canadiens

Le visa pour démarrage d’entreprise du Canada est un programme destiné aux entrepreneurs qui souhaitent immigrer au Canada et démarrer une entreprise.

Visas étudiants:

  • Permis de travail postdiplôme

Étudier au Canada peut également être une voie d’immigration au Canada sans offre d’emploi. Après avoir terminé leurs études, les étudiants peuvent demander un permis de travail postdiplôme (PTPD), qui leur permet de travailler au Canada pendant une période maximale de trois ans.

Parrainage familial

Vous pouvez également immigrer au Canada sans offre d’emploi en étant parrainé par un membre de votre famille qui est citoyen canadien ou résident permanent.

Le programme de parrainage de la catégorie du regroupement familial au Canada permet aux citoyens canadiens et aux résidents permanents de parrainer des membres de leur famille pour qu’ils viennent au Canada à titre de résidents permanents.

Les catégories de parrainage de la catégorie du regroupement familial comprennent :

  • Époux, conjoints de fait et partenaires conjugaux
  • Enfants à charge
  • Parents et grands-parents
  • Frères, sœurs, neveux, nièces ou petits-enfants orphelins

Le répondant doit satisfaire à certaines exigences financières et accepter de subvenir aux besoins de la personne parrainée pendant un certain temps.

Est-il viable d’immigrer au Canada sans offre d’emploi?

Immigrer au Canada sans offre d’emploi peut être une option viable pour certains candidats. Le Canada a de nombreuses voies d’immigration qui ne nécessitent pas d’offre d’emploi. Il s’agit notamment du programme Entrée express et du Programme des candidats des provinces (PCP).

Ces programmes sont très compétitifs et exigent une quantité importante de documents, y compris une preuve de compétence linguistique, d’équivalence scolaire (ECA) et d’expérience de travail.

Le programme Entrée express est un programme qui gère les demandes de résidence permanente dans le cadre du Programme des travailleurs qualifiés (fédéral), du Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) et de la catégorie de l’expérience canadienne.

Pour être admissibles à Entrée express, les candidats doivent posséder des compétences linguistiques, une expérience de travail et une éducation. Ils doivent également réussir une évaluation basée sur des points, qui évalue des facteurs tels que l’âge, les compétences linguistiques, l’éducation et l’expérience de travail. Plus le score est élevé, plus une personne sera susceptible d’être sélectionnée pour immigrer au Canada sans offre d’emploi.

Le Programme des candidats des provinces (PCP) permet aux provinces et aux territoires canadiens de proposer des candidats à l’immigration en fonction de leur capacité de contribuer au développement économique de la région.

Une autre option pour immigrer au Canada sans offre d’emploi est le programme de visa pour démarrage d’entreprise. Ce programme d’immigration est conçu pour attirer des entrepreneurs novateurs qui ont une idée d’entreprise qui a le potentiel de créer des emplois et de stimuler la croissance économique au Canada.

Le programme exige que l’entrepreneur ait une lettre d’appui d’un organisme désigné, comme un fonds de capital de risque ou un groupe d’investisseurs providentiels.