Entretien d’embauche : la compétence la plus recherchée que très peu de candidats possèdent

Lorsque vient l’heure de chercher du travail, nombreuses sont les qualités à mettre en avant pour espérer séduire les recruteurs. Mais d’après l’ancienne dirigeante d’un grand groupe très connu, il y a une compétence qui est plus recherchée que les autres lors d’un entretien d’embauche. Pour la simple et bonne raison qu’elle est rare à trouver chez les candidats potentiels.

L’exercice est périlleux et ils sont bien peu nombreux à se sentir à l’aise au moment de se vendre. Un entretien d’embauche est souvent source de stress, d’autant plus s’il n’est pas préparé. Car certaines questions reviennent quasiment à chaque fois quel que soit le type de poste visé.

LES RECRUTEURS RECHERCHENT UNE COMPÉTENCE RARE LORS DES ENTRETIENS D’EMBAUCHE

Fréquemment, les recruteurs demandent au candidat de se juger eux-même et faire la liste de leurs qualités. Ils sont à la recherche de certaines compétences bien précises. Le site spécialisé dans le recrutement des cadres Cadremploi en a listé certaines.

L’optimisme et l’adaptabilité sont par exemple très recherchés pour garantir d’avoir des employés qui gardent le sourire et une attitude positive malgré les changements.

Le perfectionnisme et l’autonomie sont également des grands classiques généralement avancées par les candidats. Mais, du côté des dirigeants d’entreprises, il y a une compétence qui est très recherchée, car rare à trouver. C’est Claire Hughes Johnson, l’ancienne vice-présidente de Google, qui a dévoilé ce qui pour elle est un sésame pour bien des postes.

UNE QUALITÉ DIFFICILE À PERCEVOIR

Selon l’Américaine, il s’agirait de la conscience de soi qui est la compétence la plus difficile à trouver. Être conscient de soi-même, c’est avant tout percevoir avec clarté ses valeurs, ses pensées et ses émotions. C’est comprendre la façon dont elles interagissent avec l’extérieur et son environnement.

Pour la dirigeante qui a mené de nombreux entretiens, beaucoup pensent être conscients d’eux-mêmes. Mais il s’agit bien souvent d’une illusion. C’est là tout le talent du recruteur que de déceler la compétence clé, surtout pour des postes à haute responsabilité.

IL EST POSSIBLE DE DÉVELOPPER LA CONSCIENCE DE SOI

Il suffit parfois de quelques questions pour se rendre compte si la personne est dotée de cette qualité rare. Par exemple, un candidat dont les réponses commenceraient un peu trop par « je », manquerait d’humilité. Si au contraire, c’est le « nous » qui est trop présent, la personne est trop effacée et ne se rend pas compte de ses possibilités et de son potentiel. L’idéal est un savant équilibre entre les deux.

Une fois la perle rare trouvée, c’est la garantie d’avoir un employé qui sera plus enclin à apprendre pour s’améliorer, conscient de ses forces, mais aussi de ses faiblesses.

Il sera un bon collègue, car à même de comprendre l’impact de ses actions au sein d’une équipe. Que ceux qui pensent ne pas être à la hauteur se rassurent, un travail introspectif est possible pour vous aider à développer votre conscience de soi.

Entretien d’embauche : « Quelles sont vos attentes salariales ? » ; 3 façons de répondre à cette question embarrassante