Envie de canada ? voici comment s’y établir et décrocher un job ! (les étapes)

L’attrait pour une vie au Canada réside aussi bien dans ses opportunités professionnelles que dans la qualité de vie qu’offre ce vaste pays. Que ce soit pour une courte durée ou pour s’établir de manière permanente, chaque projet migratoire exige une préparation rigoureuse.

Droits et responsabilités en tant qu’employé au canada

Intégrer le marché du travail canadien implique de connaître vos droits et devoirs. Les lois du travail varient d’une province à l’autre, mais de manière générale, elles garantissent à tous les travailleurs une rémunération équitable, un environnement de travail sécuritaire, ainsi que des périodes de repos adéquates.

Vous aurez droit à un contrat qui stipule les conditions de votre emploi, bien que dans certains cas spécifiques, celui-ci ne soit pas obligatoire. Cependant, il est toujours recommandé d’en avoir un pour attester des termes de votre engagement envers votre employeur et vice-versa.

Comme partout, il est attendu des travailleurs qu’ils respectent leurs engagements contractuels, y compris la durée légale de travail fixée à environ 40 heures par semaine.

Le Code canadien du travail exige également que chaque employé prenne les mesures nécessaires à la protection de sa santé et de sa sécurité sur le lieu de travail.

La protection sociale est un autre aspect crucial de votre vie professionnelle au Canada. À ce titre, les employeurs peuvent être tenus d’obtenir une Etude d’Impact sur le Marché du Travail (EIMT) pour justifier l’embauche de main-d’œuvre étrangère et s’assurer qu’aucun résident permanent ou citoyen canadien n’est disponible pour occuper le poste.

Les nuances de l’immigration pour une installation prolongée

Désirer travailler au Canada pour une période excédant six mois implique de naviguer dans le système d’immigration complexe du pays. Les formalités changent selon la durée de votre séjour et votre projet professionnel. Pour des séjours de longue durée, deux options principales se dessinent : le titre de travailleur temporaire et le statut de résident permanent.

Les démarches administratives varient grandement en fonction de ces titres. Par exemple, pour ceux visant à s’expatrier durablement, le programme d’Entrée express propose un système de points pour la sélection des immigrants qualifiés.

Les candidats se verront attribuer une note fondée sur divers critères et les plus haut pointés sont invités à déposer un dossier pour la résidence permanente.

Concernant le Québec, les ressortissants français sont particulièrement favorisés par des accords historiques liés à la langue française. Ainsi, beaucoup choisissent cette province pour la facilité d’intégration qu’elle leur propose.

Les préparatifs financiers et administratifs avant le départ

Avant d’entreprendre votre voyage vers le Canada, il convient d’anticiper les exigences financières et les formalités administratives. Le fameux passeport s’impose comme le document indispensable pour tout voyage en dehors de l’Union européenne.

De même, une Autorisation de Voyage Électronique (AVE) est nécessaire pour les séjours n’excédant pas six mois — bien qu’elle ne soit pas requise pour une entrée sur le territoire par voie terrestre ou maritime.

Pour les séjours plus conséquents, outre l’AVE, la demande de visas adéquats entre en jeu. Les frais associés à ces documents varient selon le type de permis et la durée du séjour envisagé.

Aussi, une démonstration de vos capacités financières sera demandée pour établir que vous pouvez subvenir à vos besoins initiaux au Canada : les sommes exigées diffèrent selon que vous soyez étudiant, travailleur temporaire, ou demandeur du statut de résident permanent.

Il est important aussi de prendre en compte l’inscription consulaire. Pour les Français déménageant au Canada, il est judicieux de s’enregistrer auprès du consulat français.

Cette démarche simplifiera vos interactions avec l’administration française à l’étranger et vous tiendra informé en cas de crise.

Tableau des frais courants pour s’installer au canada

Type de document ou service Coût (en $CAN) Notes supplémentaires
Passeport 86 Documents de base pour voyager
Autorisation de Voyage Électronique (AVE) 7 Nécessaire pour voyager en avion ou transiter
Permis de travail 155 Essentiel pour les séjours de travail
Permis d’études 150 Requis pour suivre une formation
Résidence permanente 515 Pour s’installer définitivement

Choisir le canada pour sa qualité de vie

De nombreuses villes canadiennes sont reconnues pour leur équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Avec des environnements socialement et naturellement enrichissants, le Canada s’avère être un choix de prédilection pour ceux qui cherchent à combiner carrière florissante et bien-être.

Le revenu moyen est généralement plus élevé et le coût de la vie, bien que variable d’une province à l’autre, reste compétitif par rapport à de nombreux pays. Cependant, il faut rester attentif aux fluctuations économiques, telles que l’inflation, qui peuvent influencer les prix des denrées alimentaires, du logement, et de l’énergie.

En termes de logement, les exigences sont différentes de celles en France — par exemple, la pratique courante de demander une caution est interdite.

Néanmoins, cela ne rend pas la quête d’un toit moins compétitive, surtout dans les grandes villes comme Vancouver ou Toronto, connues pour leurs loyers élevés. Il est donc essentiel de bien peser les pour et les contre de chaque ville ou province avant de faire votre choix.

En synthèse, vivre et travailler dans l’un des grands espaces du Nord réclame une préparation minutieuse. Il est impératif de bien s’informer sur les conditions d’immigration, les droits et devoirs liés à votre statut de travailleur, ainsi que les aspects financiers de l’installation.

S’intégrer au marché de l’emploi canadien et jouir d’une qualité de vie enviable est à votre portée, à condition de planifier adéquatement votre aventure dans ce pays de grands horizons.