Gabon: Tentative de coup d’État après la réélection du président Ali Bongo

Alors que l’Afrique n’a pas encore fini de consommer le coup d’État du Niger, c’est le tour du Gabon dans l’Afrique centrale.

Suite aux élections présidentielles gabonaises du Samedi 27 août 2023, le président sortant Ali Bongo a été réélu avec 64,27%, son opposant Albert Ondo avait obtenu 30,77%.

Des officiers de l’armée sont apparus à la télévision nationale gabonaise pour annoncer qu’ils avaient pris le pouvoir, rapporte BBC

Douze soldats sont apparus à la télévision pour annoncer qu’ils annulaient les résultats de l’élection et dissolvaient “toutes les institutions de la république”.

Diplomatie: Le président béninois en visite d’État en Chine

L’un des soldats a déclaré sur la chaîne de télévision Gabon 24 : “Nous avons décidé de défendre la paix en mettant fin au régime actuel”.

Il s’agit, a-t-il ajouté, d’une “gouvernance irresponsable et imprévisible qui se traduit par une dégradation continue de la cohésion sociale et qui risque de conduire le pays au chaos”.

Niger: Les ambassadeurs d’Allemagne, du Nigeria et des Etats Unis expulsés du pays ?

Le but de l’apparition des militaires est la contestation des résultats des élections du samedi où le vainqueur est le président sortant.

Il faut rappeler que la famille Bongo a pris le pouvoir il y a de cela 53 ans. Le président Ali Bongo règne depuis 14 ans.