Le Programme des Nations Unies pour le Développement recrute pour ce poste

Informations sur l’emploi
Titre du Poste : Chef de projet -NPSA10
Niveau Requis : Licence, Master
Année d’Expérience Requise : 5 ans, 7 ans
Lieu du Travail : Dakar, Sénégal
Date de Soumission : 03/08/2023

Description de l’emploi

La diversité, l’équité et l’inclusion sont des principes fondamentaux du PNUD : nous valorisons la diversité en tant qu’expression de la multiplicité des nations et des cultures dans lesquelles nous opérons, nous favorisons l’inclusion en tant que moyen de garantir que l’ensemble du personnel est en mesure de contribuer à notre mission, et nous garantissons l’équité et la justice dans toutes nos actions. Adopter une approche « ne laisser personne de côté » dans nos efforts de diversité signifie augmenter la représentation des populations mal desservies. Les personnes qui s’identifient comme appartenant à des populations marginalisées ou exclues sont vivement encouragées à poser leur candidature. En savoir plus sur le travail au PNUD, y compris sur nos valeurs et nos histoires inspirantes.

Algérie/Bac 2023: voici le taux de réussite par série
Le PNUD ne tolère pas l’exploitation et les abus sexuels, ni aucun type de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, ni la discrimination. Tous les candidats sélectionnés feront donc l’objet d’une vérification formulée de leurs références et de leurs antécédents.

Le changement climatique est considéré comme un « multiplicateur de risques ». Les causes et conséquences complexes et interdépendantes de la variation croissante du climat, de l’incertitude et des événements climatiques extrêmes deviennent des stratégies globales et intégrées. Une action collaborative est nécessaire pour réduire ses impacts sur les populations, les communautés, les écosystèmes naturels, ainsi que pour protéger les acquis en matière de développement, la paix et la stabilité. Dans la région du Sahel occidental, les capacités des institutions et des organisations gouvernementales en matière d’adaptation au changement climatique,
Le lien entre le climat et la sécurité se concentre sur l’interaction entre le changement climatique et les facteurs politiques, sociaux, économiques et démographiques qui peuvent, dans certains contextes, compromettre la stabilité, en particulier dans une région fragile telle que le Sahel.
Le programme climat et sécurité pour l’Afrique de l’Ouest abordea les défis à travers une série de mesures structurelles et non structurelles optimisées sur des effets de causalité positifs tels que : • L’utilisation de pratiques durables dans l’exploitation et la
gestion des ressources naturelles,
• L’amélioration des capacités organisationnelles pour l’action collective (coopératives agricoles, groupes de femmes, groupes de jeunes, etc.) ;
• L’implication accrue des citoyens dans les systèmes de gouvernance traitant des questions de sécurité climatique ;
• L’innovation et la diversification des moyens de subsistance.
En tant que membre de l’équipe de Climate Action du pôle de Dakar, le/la cordonateur/trice de projet du programme régional sur la sécurité climatique au Sahel fournit un soutien technique pour la mise en œuvre de la composante MEAL (Suivi, Évaluation , Apprentissage et Reddition de Comptes) du projet, qui comprend des activités liées à (i) la réalisation d’études/recherches sur la sécurité climatique, en tirant des leçons des expériences en cours et passées et en partageant les connaissances entre les parties concernées ; (ii) le renforcement de la collaboration et du partenariat entre les acteurs et institutions concernés ; (iii) le suivi et l’évaluation des activités du programme et de leur impact ; (iv) la communication et la sensibilisation.
le/la cordonateur/trice du projet se rend compte directement au spécialiste du programme régional, sous la supervision générale du coordinateur du pôle de Dakar

Devoirs et responsabilités
Tache et domaine d’intervention
a) Génération et partage de connaissances ;
b) Collaborations et partenariats ;
c) Coordination et programmation
d) Suivi, évaluation et programmation ;
e) Communication et plaidoyer.

a) Génération et partage de connaissances

• Soutenir et développer la réalisation de recherches, d’études et de collecte de données effectuées par le programme régional ;
• Aider à l’identification des enseignements pertinents à diffuser entre les pays et les parties concernées, et identifier les privilèges entre les pays de la région, le cas échéant ;
• Soutenir l’organisation d’événements de sensibilisation, réunissant les communautés du développement, de l’humanitaire et de la paix pour faciliter leur interaction et construire une compréhension commune de la manière dont une action coordonnée peut répondre aux risques de sécurité au climat ;
• Faciliter la participation des réseaux de jeunes lors d’un forum régional dans le cadre d’une plateforme de discussion sur les questions de sécurité liées au climat ;
• Aider à élaborer les lignes directrices, les outils et les pratiques pour une collaboration transfrontalière renforcée ;
• Élargir la base de connaissances en rejoignant les réseaux mondiaux et/ou régionaux pertinents et en recherchant des informations auprès d’autres communautés de pratique.

b) Collaborations et partenariats

• Aider à faciliter l’interaction et à favoriser la collaboration entre le programme régional et les principaux partenaires techniques et financiers régionaux dans le domaine de la convergence entre l’humanitaire, le développement et la paix ;
• En collaboration étroite avec l’Autorité Liptako Gourma, soutenir les échanges et la collaboration transfrontalières, y compris en soutenant le dialogue, l’échange de connaissances et la collaboration entre les acteurs/parties prenantes locales ;
• Soutenir le développement de plates-formes régionales de diffusion des meilleures pratiques, approches et solutions parmi les praticiens du développement et de l’humanitaire.

c) Coordination et programmation

• Soutenir la mise en œuvre du programme régional sur la sécurité climatique ;
• Suivre la mise en œuvre en se basant sur les indicateurs programmatiques, ainsi que sur les exigences de rapport et d’évaluation de l’organisation ;
• Assurer la coordination et le lien entre le projet régional de sécurité climatique et les initiatives de réduction des risques de catastrophe, les projets de protection des écosystèmes et les projets de consolidation de la paix ;
• Contribuer à la mise en œuvre d’autres initiatives liées au climat.

d) Suivi, évaluation et programmation

• Soutenir l’élaboration et le suivi des plans de travail annuels, notamment en fixant et en supervisant le budget du programme pour les régionales et nationales ;
• Soutenir l’élaboration d’indicateurs et de cadres axés sur les résultats pour rendre compte des réalisations du programme en collaboration avec les partenaires financiers ;
• Soutenir la réalisation d’examens après l’action avec les clients internes et externes et les parties concernées à différentes étapes d’initiatives de gestion des connaissances, de mobilisation, de dialogue, d’échange, de formation et de réseautage ;
• Soutenir l’identification des pratiques et des solutions innovantes émergentes de la mise en œuvre et de la gestion des initiatives de gestion des connaissances, de mobilisation, de dialogue, d’échange, de formation et de réseautage ;
• Soutenir l’analyse et l’agrégation des rapports sur les activités, les résultats et les impacts ;
• Soutenir l’intégration et les synergies des activités du programme régional sur la sécurité climatique avec le programme régional global du PNUD, ainsi qu’avec d’autres projets et programmes du pôle de Dakar ;
• Toute autre tâche qui pourrait être nécessaire pour faire avancer le travail de l’équipe.

e) Communication et plaidoyer

• Élaborer des notes d’orientation politiques pour les principales parties concernées ;
• Diffuseur des briefings sur les notes d’orientation politiques/positions du siège préparées en collaboration avec d’autres pratiques qui interviennent sur les liens entre le changement climatique, la prévention et la reprise des crises, la gouvernance et d’autres sujets de développement ; Assurer la gestion éditoriale et le contenu des espaces en ligne (internet, intranet, etc.) ; Préparer et animer régulièrement des discussions sur les problématiques émergentes liées au changement climatique, en utilisant diverses modalités ;
• Préparateur des supports de communication qui promeut le travail du PNUD sur le terrain et les meilleures pratiques innovantes dans le domaine du changement climatique ;
• Effectuer des analyses du portefeuille du PNUD en matière de changement climatique pour identifier les meilleures pratiques et les impacts politiques, en particulier en ce qui concerne la réduction de la pauvreté et le développement durable.
• Impact des résultats Les principaux résultats visés sont les suivants :
• Prise de décisions efficaces pour une action précoce grâce à une amélioration du suivi et de la gestion de l’information sur les risques de sécurité liés au climat ;
• Politique régionale intégrée et collaboration dans le domaine de la convergence entre le climat et la sécurité ;
• Renforcement des systèmes de gouvernance locale pour les risques de sécurité liés au climat et la gestion des ressources naturelles ;
Amélioration de la résilience des communautés grâce à des systèmes de moyens de subsistance durables et diversifiés.

Compétences
4. Compétences Clés

Résultats Attendus : NIVEAU 3 : Définir et aligner des objectifs ambitieux et réalisables pour plusieurs projets, avoir un impact durable.

Penser de Manière Innovante (Innovation): NIVEAU 3 : Atténuer de manière proactive les risques potentiels, développer de nouvelles idées pour résoudre des problèmes complexes

Apprendre en Continu : Créer et exploiter des opportunités pour élargir les horizons, diversifier les expériences

Adapter avec Agilité : NIVEAU 3 : initier et défendre le changement de manière proactive, gérer plusieurs demandes concurrentes

Agir avec Détermination : NIVEAU 3 : Penser au-delà des tâches et obstacles immédiats et prendre des mesures pour obtenir les meilleurs résultats.

Engagement et Partenariat : NIVEAU 3 : Sens politique, naviguer dans un paysage complexe, défendre la collaboration inter-agences

Activer la Diversité et l’Inclusion : NIVEAU 3 : Apprécier les avantages d’une main-d’œuvre diversifiée et défendre l’inclusivité.

Compétences transversales et techniques

Gestion des partenariats Gestion des entreprises Capacité à s’engager avec des partenaires émergents, à développer et gérer une stratégie et à élaborer des approches pour développer et gérer ces nouveaux partenariats stratégiques.
Direction et Stratégie Prise de Décision Efficace Capacité à prendre des décisions en temps réel et de manière efficace, en fonction de son autorité, de son domaine d’expertise et de ses ressources.
Agenda 2030 : Prospérité Solutions de redressement et de mobilité humaine Innovations numériques dans l’adaptation de l’emploi, des moyens de subsistance (y compris les distributions d’argent) et de la fourniture de services de base.
Agenda 2030 : Prospérité Solutions de redressement et mobilité humaine Moyens de subsistance durables Diversification/recouvrement

Compétences et expérience requises
Éducation:
• Diplôme universitaire supérieur (maîtrise) en sciences de l’environnement, Développement durable, études des conflits, géographie, économie politique, climat, ou autres sciences connexes ou • Un diplôme de licence assorti de deux années
supplémentaires d’expérience qualifiante sera désactivé pris en considération en lieu et place d’un diplôme de master

Expérience:
Minimum de 5 ans d’expérience avec un Master ou 7 ans d’expérience avec une Licence d’expertise technique.
Compétences techniques dans, au moins, deux des domaines suivants :
• Expérience avérée de la fourniture d’un soutien technique au développement et à la mise en œuvre de projets autour du nexus climat, développement, paix et sécurité, la résilience, l’énergie , l’environnement dans un pays en développement,
• Une expérience et une connaissance dans la gestion sur les résultats au sein du système des Nations unies ou des ONG. Une expérience dans l’inclusion des personnes vulnérables et notamment l’intégration du genre dans les programmes et projet (30 points)
• Expérience dans l’opérationnalisation des projets et programmes nationaux et régionaux
• Expérience avérée dans la collaboration et le partenariat avec des entités étatiques ou non étatiques.
• Expérience de travail en Afrique subsaharienne avec une bonne connaissance du contexte sahélien.
• Solides compétences en communication et orale, y compris en matière de présentation et d’établissement de rapports ;
• Une expérience dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des programmes et projets du PNUD est hébergé, notamment au niveau régional dans le domaine du nexus climat, du développement, de la paix et de la sécurité ainsi que dans la résilience , l’énergie, l’environnement;
• Une expérience dans la collaboration avec des organisations du système des Nations Unies ;

Algérie/Bac 2023: voici le taux de réussite par série
• Excellentes compétences en informatique.
• Maîtrise du français courant parlé et écrit. Bonne connaissance de l’anglais.
• Capacité à communiquer efficacement avec des personnes d’origines diverses. (en particulier lorsqu’il s’agit de s’engager avec les parties prenantes locales).
POSTULEZ ICI