ON PARLE DE Juliette AMEGADZE, une jeune activiste très dynamique

L’on ne célèbre pas assez les jeunes activistes de chez nous et cette nouvelle rubrique se veut de le faire.   Ces militants se donnent par amour à la société afin de défendre une cause, de construire un monde plus équitable et plus vivable.   Nous levons donc le voile et nous vous parlons d’2.   Nous parlons de ces jeunes que vous ne connaissez pas ou pas assez et nous vous disons ce que signifie l’engagement pour eux.   Nous parlons de   Juliette AMEGADZE   dans ce premier numéro.

Juliette AMEGADZE, un parcours modeste

SUR PARLE DE Juliette AMEGADZE, une jeune activiste très dynamique

Née le 26 mai à  AtakpaméAfi  Elom  Juliette  AMEGADZE  est une jeune activiste sociale originaire de  Kpélé .  Elle fait ses armes au Lycée  Zomayi  à  Kpalimé où elle décroche son Baccalauréat en 2019.

Amoureuse des droits de l’homme et de tout ce qui a trait à son épanouissement, elle poursuit actuellement ses études en Faculté de droit à l’Université de Lomé.  Polyvalente et très engagée, Juliette, depuis le lycée, initiait des séances de causeries et de sensibilisations sur les thèmes concernant la jeunesse.  Actuelle Présidente de sa structure de base, FIT  ( Friend  International Togo) , elle œuvre aussi dans YouthPanel, groupe de référence des enfants et jeunes de Plan International Togo pour la cause des enfants, jeunes et filles en particulier. Hormis  sa casquette d’activiste, elle voue un temps au stylisme, une passion qu’elle tient de sa mère.

Une activiste inspirée par la grandeur de nos mères

À la question de savoir qui est cette femme togolaise qui l’inspire le plus, elle nous répond par le mot:  MÈRE.  Sa mère est sa première source d’inspiration et de motivation à travers son parcours et son sens du travail bien fait.
Nous vous rappelons que Juliette a participé à plusieurs projets comme celui de la lutte contre le tourisme sexuel des filles et jeunes femmes à Kpalimé, le projet Girls Lead « Autonomisation des filles et jeunes femmes à l’engagement citoyen ». Elle a aussi participé à l’organisation de l’initiative « Filles Aux Commandes » de Plan International Togo et se pose actuellement sur le projet « Un habit, un sourire ». Pour  mener à bien sa mission, elle ne cesse de se former afin de diversifier ses compétences.

Le social, c’est le don de soi

Pour elle, le social est le don de soi, ne s’attendre à rien, mais être prêt à tout donner, tout donner pour l’amélioration d’une condition, pour le changement d’une communauté.  Elle décrit son monde de rêve comme un monde sans violence, une société qui reconnaît la valeur de tous les  êtres humains quelques soient leurs sexes, ethnies, appartenances religieuses et leur statut social.

Dans cette découverte, nous avons vu un leader qui croit à un avenir meilleur malgré la pandémie.   » En  cette période de crise sanitaire, nous devons rester forts comme au début de la pandémie.  Ce n’est pas facile, mais  continueons  d’afficher les mesures barrières et ce virus ne serait après qu’un défi de plus » conseille-t -elle.

Elle déclare pourvoir tout par Dieu, son créateur.

Elle s’est aussi appliquée à écrire quelques mots à son futur « elle » dans 5 ans. Je vous laisse cette lettre ouverte tout en espérant vous avoir fait un peu plus découvrir notre activiste de la semaine.

À mon futur (Elom), je tiens à te dire combien j’admire ta personne, ton parcours aussi bien que tous tes échecs. Je ne te souhaite pas de rester telle que je te connais aujourd’hui. Je voudrais que tu changes en bien et surtout garde tes valeurs et tes croyances quelles soient les situations. Je sais et tu sais combien tu ne baisseras jamais les bras, n’oublies surtout pas de garder ce cœur que tu as cher Elom. Que les problèmes et les vicissitudes ne te changent point, mais qu’ils forgent une personnalité bien meilleure. Maman compte sur toi, tu as des causes à défendre, une communauté à impacter, des conditions à changer; ne l’oublie pas. Je t’aime.

SUR PARLE DE Juliette AMEGADZE, une jeune activiste très dynamique2

Andréa MAGNON

%d blogueurs aiment cette page :