Sean ‘Diddy’ en cavale : Les maisons de l’artiste “perquisitionnées par le FBI”

Les domiciles de Sean « Diddy » Combs à Los Angeles et Miami auraient été perquisitionnés par le FBI.

Des images et des vidéos semblent montrer plusieurs personnes menottées le lundi 25 mars, et des rapports suggèrent que les flics ont bouclé toute la zone. Le raid serait lié à une enquête fédérale sur le trafic sexuel, selon FOX11.

Un représentant de Homeland Security Investigations a déclaré à TMZ : « Plus tôt dans la journée, Homeland Security Investigations (HSI) New York a exécuté des actions d’application de la loi dans le cadre d’une enquête en cours, avec l’aide de HSI Los Angeles, HSI Miami et nos partenaires locaux chargés de l’application de la loi. Nous fournirons de plus amples informations dès qu’elles seront disponibles.

Des sources policières ont déclaré à la publication que l’affaire était traitée dans le district sud de New York. . TMZ rapporte : « Il y a des forces de l’ordre qui marchent dans la maison avec des armes à feu et il y a des gens qui sont interrogés à l’avant de la maison. Nous ne savons pas si Diddy est présent. Des sources policières ont déclaré à TMZ que son domicile sur la côte Est était également perquisitionné. On nous dit que la maison est à Miami.

Le raid serait lié à une enquête fédérale sur le trafic sexuel, selon FOX11.

On ne sait pas si le rappeur était présent ou non pour le moment. Des officiers ont été vus avec leurs armes dégainées alors qu’ils affrontaient ceux qui se trouvaient dans le manoir. Plus tôt cette année, Diddy a été confronté à une série de poursuites judiciaires concernant des allégations d’agression sexuelle avant l’expiration de la Loi sur les survivants adultes, qui a accordé une levée de la prescription aux victimes, permettant aux victimes d’agression de se manifester alors qu’elles n’étaient pas en mesure de le faire auparavant.

Des officiers ont été vus avec leurs armes dégainées alors qu’ils affrontaient ceux qui se trouvaient dans le manoir
Une poursuite, intentée par Joi Dickerson-Neal, affirmait qu’il l’avait droguée lors d’un dîner en 1991. Un représentant de Diddy a déclaré au Mirror à l’époque : « Ce procès de dernière minute est un exemple de la façon dont une loi bien intentionnée peut être renversée. L’histoire de Mme Dickerson, vieille de 32 ans, est inventée et n’est pas crédible. M. Combs ne l’a jamais agressée, et elle met en cause des entreprises qui n’existaient pas. Il s’agit purement d’une ponction d’argent et rien de plus.

L’année dernière, Diddy et son ex-petite amie Cassie, de son vrai nom Cassandra Ventura, ont réglé leur procès « à l’amiable » après qu’elle ait affirmé que le rappeur avait abusé d’elle pendant des années à partir de l’âge de 19 ans. L’accord a été annoncé par l’avocat de Cassie, Douglas Wigdor, qui a déclaré que l’accord était à la « satisfaction mutuelle » des deux parties, mais n’a révélé aucune modalité.

Cassie et Diddy ont depuis publié des déclarations disant que l’accord avait été conclu « à l’amiable », Diddy souhaitant « à Cassie et à sa famille tout le meilleur ». Le mannequin Cassie a déclaré : « J’ai décidé de résoudre cette affaire à l’amiable à des conditions que j’ai un certain niveau de contrôle.

Je tiens à remercier ma famille, mes fans et mes avocats pour leur soutien indéfectible. Diddy a également déclaré : “Nous avons décidé de résoudre cette affaire à l’amiable. Je souhaite à Cassie et à sa famille tout le meilleur.”