Togo : 5 milliards FCFA, la gratification exceptionnelle promise aux enseignants

Le gouvernement togolais va décaisser 5 milliards FCFA pour assurer la gratification exceptionnelle des enseignants sur la période de janvier 2021 au 31 décembre 2025. L’annonce a été faite via un communiqué, ce mercredi 09 février 2022, au terme d’une nouvelle rencontre d’échanges entre les acteurs de l’éducation et les autorités togolaises.

Selon l’exécutif, une part importante de ces ressources bénéficiera aux enseignants fonctionnaires sous forme d’allocations annuelles non « indexables », sur la période visée. L’autre portion devrait servir à aider les enseignants volontaires des établissements scolaires publics, selon « des critères à définir par le gouvernement » ainsi qu’à améliorer la subvention de l’Etat à l’enseignement confessionnel.

La mise en œuvre de cette mesure devrait définitivement vider un vieux contentieux entre les organisations syndicales des enseignants et le gouvernement, et à l’origine en novembre 2021, d’un mouvement de grève jugé illégal.

Outre cette gratification, les pouvoirs publics togolais prévoient « d’autres mesures en faveur du secteur de l’éducation ». Notamment le recrutement de près de 3000 enseignants, de 250 élèves enseignants des filières scientifiques au cours de l’année 2022, et la construction de 5000 salles de classe dans le cadre du projet “augmentation de capacités d’accueil en milieu scolaire”.

Notons que pour le compte de cette année, le gouvernement de Victoire Tomégah-Dogbé a prévu de doter le ministère chargé du secteur d’une enveloppe de 151 milliards FCFA.