Togo/Université de Lomé: remise officielle des locaux du centre de langue et du bloc polyvalent

Faire de l’université de Lomé un centre d’excellence et compétitif à l’international est toujours l’ambition du Prof Dodzi kokoroko. 

 

 


C’est dans cette optique le président de l’université de Lomé a procédé à la remise officielle du nouveau bloc administratif et pédagogique de 1200 places et du Centre International de Langues de Lomé (CI2L)

 

WhatsApp permet désormais l’envoi de vidéos en haute résolution: voici comment cela fonctionne

 

 

 

 




Ces deux bâtiments sont construits aux standards internationaux et aux normes requises de sécurité, et avec un plan architectural moderne et convivial. Ils sont reçus par le Président de l’UL aux professeurs Essohanam Batchana et Komla Avono, respectivement directeur des Affaires académiques et de la scolarité (DAAS) et directeur du Centre international de Langues de Lomé (CI2L).

 

 

 



Le professeur Kokoroko a invité la communauté universitaire au travail bien fait, afin de laisser à la génération future, une université moderne qui épouse les valeurs de son temps. Ces ouvrages sont l’œuvre d’une gestion rigoureuse et saine des ressources mises à la disposition de notre université, car, sur le budget octroyé à l’institution, il n’existe aucune ligne dédiée aux investissements, ni à de tels travaux. Aussi, au jour d’aujourd’hui, l’UL n’a-t-elle pas de dette envers une seule institution bancaire, a-t-il insisté dans son message de circonstance. Professeur Kokoroko n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au président de la République.


 

 

 

 



Il faut rappeler que le premier ouvrage, baptisé, Bloc pédagogique 2, est un bâtiment multifonctionnel (R+1) avec des salles de conférences, de cours, de soutenances de thèse de doctorat et de mémoires de master et comportant également des bureaux.

 

L’abolition de la discrimination positive dans les universités américaines : Un débat houleux sur l’égalité des chances

 

 


Les professeurs Batchana et Avono, dans leur intervention, au nom de la communauté universitaire, n’ont pas manqué d’exprimer et de témoigner leur gratitude au président de l’institution universitaire.