Ce milliardaire veut léguer sa fortune à son domestique

Avec ses parts significatives dans la société Hermès, Nicolas Puech, un Français octogénaire résidant en Valais depuis la fin des années 90, détient une fortune estimée à 10 milliards de francs.

Actuellement célibataire et sans descendance, il envisage d’adopter un membre de son personnel, un jardinier marocain de 51 ans qui lui est également proche en tant que confident et assistant. Cette adoption pourrait faire du Marocain son héritier principal.

La confiance mutuelle entre Puech et son employé s’est construite au fil des années, débutant leur relation en Espagne. Le milliardaire s’est montré exceptionnellement généreux envers son employé, lui offrant des biens immobiliers de grande valeur en Suisse et au Maroc, ainsi que d’autres cadeaux substantiels.

Ces actes de générosité, bien que controversés, témoignent de leur relation étroite.

Des tensions ont surgi au sujet de cette générosité hors norme, notamment avec le gestionnaire de fortune de Puech qui s’est opposé à ces dons et a été licencié en 2022.

Initialement, une fondation portant le nom de Puech était destinée à hériter de sa fortune, mais récemment, Puech a indiqué son intention de modifier ses dispositions testamentaires, ce qui a provoqué des désaccords avec la fondation.

En cas de confirmation de l’adoption, le jardinier marocain aurait droit à au moins la moitié de la fortune de Puech, classé parmi les hommes les plus riches de France selon Forbes.

Des proches de Puech, cités dans des reportages, affirment qu’il est en bonne santé physique et mentale, soulignant sa capacité à prendre des décisions éclairées et autonomes.