OMS : L’Organisation Mondiale de la Santé recrute pour ces postes

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est une agence spécialisée des Nations Unies chargée de gérer les problèmes de santé publique internationaux. Fondée le 7 avril 1948, son siège se trouve à Genève, en Suisse. L’OMS est reconnue comme l’autorité mondiale de la santé et joue un rôle crucial dans la lutte contre les maladies infectieuses, comme la tuberculose, le VIH/sida, le paludisme et, plus récemment, la COVID-19.

Elle s’efforce également de lutter contre les maladies non transmissibles, comme le cancer et les maladies cardiovasculaires, et promeut une bonne santé à travers des programmes de nutrition, de santé maternelle et infantile, et d’assainissement de l’eau. L’OMS travaille en étroite collaboration avec les gouvernements nationaux et divers partenaires pour aider à coordonner et à mettre en œuvre des interventions de santé.

L’OMS est gouvernée par les États membres à travers l’Assemblée mondiale de la santé et le Conseil exécutif. Elle est financée par des contributions volontaires de ses États membres et d’autres donateurs. L’OMS développe également des normes et des directives, offre du matériel éducatif et de formation, et travaille à la promotion de la recherche en santé.

En somme, l’OMS joue un rôle vital dans la promotion de la santé, le maintien de la sécurité mondiale en matière de santé et la réduction de l’impact des épidémies et des autres crises de santé.

L’OMS recrute pour ces 3 postes

POSTE 1 : Agent technique SIG, sciences géospatiales et innovation technologique – ( 2304257 )    

Classe : P4

Arrangement contractuel : Contrat à durée déterminée

Durée du contrat (Années, Mois, Jours) : 2 Ans

AVIS IMPORTANT : Veuillez noter que la date limite de réception des candidatures indiquée ci-dessus reflète les paramètres système de votre appareil personnel.

.

OBJECTIFS DU PROGRAMME

La mission du groupe EPR de l’OMS AFRO est d’aider les États membres i) à se préparer et à prévenir les épidémies et les urgences sanitaires, ii) à détecter, signaler rapidement et confirmer les épidémies et iii) à renforcer et à maintenir leur capacité à répondre rapidement aux et se remettre des effets négatifs des épidémies et des urgences sanitaires. Au sein du Pôle EPR, le mandat général de l’unité HIR est de fournir un appui à la gestion des risques, de développer des renseignements sur la santé publique et de renforcer les systèmes de surveillance épidémiologique et d’information, dans les États membres afin d’atténuer rapidement l’impact des crises de santé publique. L’unité HIR dirige la mise en œuvre du programme phare « Transformer les systèmes de surveillance africains » (TASS) qui est structuré autour de cinq piliers clés : la mise en œuvre de la surveillance et de la réponse intégrées aux maladies (IDSR),

OBJET DU POSTE

Le responsable technique du SIG, des sciences géospatiales et de l’innovation technologique dirige les innovations technologiques pour améliorer la détection des menaces pour la santé publique, en s’appuyant principalement sur les technologies géospatiales et l’intelligence artificielle (IA). Le poste est responsable des conseils techniques, des recommandations et de l’expertise en conception pour améliorer les outils de gestion de l’information utilisés pour la détection et la gestion des événements de santé publique, la communication des données, l’analyse des données, l’utilisation des données et les innovations en matière de gestion des données dans les centres sous-régionaux d’urgence et les membres. états, et de renforcer la surveillance épidémiologique / SIMR, l’évaluation des risques et la détection des épidémies.

DESCRIPTION DES DEVOIRS

Dans le cadre de la délégation de pouvoir, le titulaire se voit confier tout ou partie des tâches suivantes :

  1. Élaborer un plan stratégique de système d’information géospatiale pour améliorer et préparer les données de surveillance épidémiologique dans la région ;
  2. Créer des applications Web et mobiles avancées tirant parti des technologies géospatiales et de l’intelligence artificielle (IA) pour l’intégration dans les plates-formes de données existantes à AFRO EPR afin d’améliorer la détection précoce des menaces pour la santé publique ;
  3. Intégrer des cadres communs d’IA et un pipeline de données géospatiales pour améliorer les opérations GeoAI pour le traitement des données de surveillance épidémiologique et des données de réponse aux épidémies ;
  4. Créer des solutions en stimulant les efforts de renforcement des capacités géospatiales dans la région ;
  5. Appliquer des solutions géospatiales innovantes et utiliser des données de localisation pour traiter les épidémies et autres données sur les événements de santé publique ;
  6. Soutenir les États membres dans le renforcement des compétences géospatiales pour améliorer la productivité du personnel de surveillance ;
  7. Élaborer/adapter une stratégie de renforcement des systèmes d’information pour la préparation et la réponse aux situations d’urgence au niveau des pôles régionaux et des États membres conformément aux priorités nationales du SIS ;
  8. Contribuer au renforcement des capacités des États membres dans les systèmes de données pour la surveillance épidémiologique et la détection des épidémies ;
  9. Procéder à des évaluations régulières de la mise en œuvre des systèmes d’information et des besoins des États membres
  10. Participer aux groupes de travail techniques HIS et Surveillance
  11. Maintenir une base de données complète et une plate-forme de gestion des informations sur le Web pour les épidémies, les renseignements sur la santé publique et les données d’évaluation des risques ;
  12. Assurer la supervision technique de la mise en œuvre efficace des systèmes d’information pour soutenir la SIMR et l’évaluation des risques dans les centres respectifs ;
  13. Développer des outils automatisés pour extraire des informations des bases de données sur les épidémies, des données générées par les renseignements sur la santé publique et des données d’évaluation des risques à partir de sources primaires et secondaires ;
  14. Appliquer les technologies géospatiales pour analyser les données IDSR et d’évaluation des risques pour une planification et une prise de décision éclairées
  15. Créer des approches innovantes pour le partage et l’utilisation de l’information pour les États membres
  16. Établir des partenariats public-privé dans les applications des systèmes géospatiaux pour la santé publique et la surveillance épidémiologique dans la région Afrique
  17. Renforcer l’innovation dans l’écosystème EPR grâce à la mise en réseau avec des partenaires externes et des technologies géospatiales et d’autres entreprises de haute technologie
  18. Mener des recherches et expérimenter des technologies géospatiales
  19. S’acquitter d’autres responsabilités connexes assignées.

Les tâches spécifiques comprennent :

Collecte de données et outils numériques de soutien

  • Examiner, concevoir et mettre en œuvre des outils, des applications et des plateformes numériques innovants et leur intégration dans des plateformes de données régionales pour améliorer la collecte de données, la qualité des données et l’utilisation des données pour la surveillance épidémiologique et la détection précoce des événements de santé publique
  • Intégrer des plateformes de collecte de données open source telles que ODK/KOBO pour mener des enquêtes et d’autres points de données pour la surveillance communautaire et les activités de surveillance basées sur des indicateurs
  • Former les équipes de terrain et les agents de vulgarisation aux techniques et procédures innovantes de collecte de données

Renforcer les systèmes d’information et l’analyse des données dans les États membres

  • Évaluer les systèmes d’urgence de santé publique dans les États membres en collaboration avec le personnel du pays pour identifier les lacunes et fournir un soutien pertinent
  • Fournir l’assistance nécessaire (c.-à-d. formation, nouveaux systèmes, etc.) aux États membres dans le déploiement de nouveaux systèmes de données de santé publique pertinents pour le domaine des urgences sanitaires
  • Identifier des partenaires techniques et collaborer avec eux au niveau national pour créer des synergies entre des activités similaires
  • Aider les États membres à débloquer les défis du système d’information et de l’analyse des données autour de la mise en œuvre de la SIMR et des systèmes de surveillance en général
  • Améliorer les processus et les procédures d’analyse des données au niveau des États membres et des centres régionaux avec des modèles et des scripts analytiques innovants à l’aide d’outils tels que R, Python, SAS, etc.

Produire des informations pertinentes et améliorer l’utilisation des données dans les États membres

  • Conseiller toutes les parties prenantes de la REP sur les composants des systèmes d’information de projets et de propositions spécifiques, en tenant compte des questions transversales, telles que le genre, la diversité, la sensibilité aux conflits, la durabilité et l’environnement
  • Assurer la qualité des livrables HIR aux États membres et aux parties prenantes internes
  • Produire des données de qualité et améliorer l’utilisation des données dans tous les pays
  • Développer et produire des informations pertinentes pour le renforcement des systèmes de santé dans les pays
  • Assurer la santé et la pertinence statistique de toutes les données utilisées dans la préparation des rapports majeurs

Proposer des innovations technologiques à des fins de santé publique dans les pays membres

  • Numériser et cataloguer les nouvelles innovations technologiques dans les systèmes d’information de santé publique
  • Collaborer avec les autres unités pour partager les connaissances en matière d’innovation
  • Renforcer l’esprit scientifique et innovant des équipes
  • Promouvoir l’excellence et les travaux innovants sur les découvertes pertinentes pour la santé – soutenir
  • Anticiper les défis sanitaires et le besoin d’adaptation technologique pour permettre une assistance substantielle des pays

Suivi, évaluation et apprentissage

  • Suivre et rendre compte régulièrement au responsable HIR et à la direction EPR, en attirant leur attention sur les besoins et les lacunes, et en proposant des actions correctives
  • Documenter les meilleures pratiques pour les systèmes d’information et les processus de gestion des données et s’assurer que les leçons apprises sont partagées dans toute l’organisation
  • Collaborer avec les équipes de suivi et d’évaluation (S&E) pour assurer l’établissement de rapports en temps et en forme.

QUALIFICATIONS REQUISES

Éducation

Essentiel : Master en Sciences de la géoinformation (SIG), Télédétection (RS), Informatique, Sciences de l’information, Gestion de l’information sanitaire, Informatique, Génie informatique, Systèmes d’information.

Expérience

Essentiel :

  • Au moins sept (07) années d’expérience professionnelle dans la conception de solutions innovantes, le développement, la mise en œuvre, les tests, la documentation et la maintenance de systèmes d’information, la gestion et l’analyse de données géospatiales.
  • Expérience dans le développement de logiciels basé sur une méthodologie agile
  • Expérience en programmation en R, Python ou langages similaires
  • Compétences analytiques démontrées sur l’analyse d’images, l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle.
  • Expérience pratique du développement et de l’utilisation de systèmes de bases de données et d’autres outils et mécanismes de gestion de l’information.
  • Connaissance théorique et pratique du développement de bases de données ainsi qu’une expérience dans le développement et la maintenance de bases de données et de systèmes d’information
  • Expérience dans la formation de personnes à l’utilisation et à la maintenance de systèmes d’information, y compris l’analyse et l’utilisation des données qu’ils contiennent.
  • Expérience dans l’évaluation des besoins, l’analyse des besoins des utilisateurs et le développement de spécifications logicielles
  • Expérience en gestion et coordination de projets
  • Solide connaissance des outils et mécanismes de gestion de l’information
  • Connaissance du SIG
  • Expérience en suivi et évaluation

Souhaitable :  Expérience au sein de l’OMS et/ou du système des Nations Unies dans les domaines de la préparation et de la riposte aux épidémies ; expérience de terrain dans des programmes de santé publique ou des programmes d’intervention d’urgence dans des pays en développement.

Compétences

Solide réflexion stratégique et tactique avec capacité à formuler des politiques, des stratégies et des plans clairs et complets. Compétences organisationnelles supérieures avec capacité à effectuer plusieurs tâches et à produire des résultats sous pression. Excellent entregent avec une capacité éprouvée à communiquer de manière claire et efficace, avec tact, diplomatie et courtoisie. Connaissance approfondie et faisant autorité de la théorie, des principes, des méthodes et des techniques de la gestion internationale des risques d’urgence et de l’intervention humanitaire, avec une compréhension générale de sa complexité croissante, y compris une connaissance du fonctionnement des organes internationaux compétents en matière d’élaboration des politiques. Le poste nécessite également :

  • Capacité à comprendre les technologies actuelles de l’information et de la communication, les technologies mobiles et sans fil, les architectures Web, les normes et normes Open Source, les méthodologies de développement de logiciels et l’environnement de la santé publique.
  • Capacité à gérer un projet de développement logiciel, depuis l’analyse des besoins et la collecte des exigences, jusqu’à la phase de maintenance. Capacité d’avoir une vision à long terme, d’élaborer des stratégies, d’anticiper les problèmes et d’élaborer des plans alternatifs.
  • Compétences de persuasion, ingéniosité et innovation hautement développées.
  • Bonne connaissance des systèmes d’information sur la prestation de soins de santé, des technologies de l’information sur la santé et des applications à la santé publique et à l’épidémiologie, du système et des structures de soins de santé du gouvernement hôte.
  • Expérience pratique du développement et de la programmation de logiciels à l’aide de systèmes de bases de données (MySQL, SQL Server, Oracle, Postgres, MS Access ou toute plate-forme RDBMS, etc.), de langages de programmation (Java, C Sharp, PHP, Visual Basic, R, etc.).

Compétences de l’OMS

  • Travail en équipe
  • Respecter et promouvoir les différences individuelles et culturelles
  • Communication
  • Promouvoir l’innovation et l’apprentissage organisationnel
  • Construire et promouvoir des partenariats à travers l’organisation et au-delà

Utilisation des compétences linguistiques

Essentia l : Connaissance approfondie du français

Souhaitable : Connaissance intermédiaire de l’anglais

Les exigences linguistiques ci-dessus sont interchangeables.

RÉMUNÉRATION

L’OMS offre au personnel de la catégorie professionnelle un package de rémunération attractif, qui pour le poste ci-dessus comprend un salaire de base annuel net commençant à 77,326 USD (Brazzaville, Congo), (sous réserve des retenues obligatoires pour les cotisations de retraite et d’assurance maladie, le cas échéant).

Les autres prestations comprennent 30 jours de congé annuel, des indemnités pour les membres de la famille à charge, un congé dans les foyers et une allocation pour frais d’études pour les enfants à charge.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

  • Cet avis de vacance pourra être utilisé pour pourvoir d’autres postes similaires au même niveau de grade
  • Seuls les candidats sérieusement pris en considération seront contactés.
  • Un test écrit peut être utilisé comme une forme de présélection.
  • Dans le cas où votre candidature serait retenue pour un entretien, il vous sera demandé de fournir au préalable une copie scannée du ou des grade(s)/diplôme(s)/certificat(s) requis pour ce poste.
  • L’OMS ne prend en compte que les diplômes d’enseignement supérieur obtenus auprès d’un établissement accrédité/reconnu dans la Base de données mondiale sur l’enseignement supérieur (WHED), une liste mise à jour par l’Association internationale des universités (AIU)/Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). La liste est accessible via le lien : http://www.whed.net/. Certains certificats professionnels peuvent ne pas apparaître dans le WHED et nécessiteront un examen individuel.
  • Toute nomination/prolongation de nomination est soumise au Statut du personnel, au Règlement du personnel et au Manuel de l’OMS.
  • Les fonctionnaires d’autres lieux d’affectation sont encouragés à postuler.
  • Pour plus d’informations sur les opérations de l’OMS, veuillez consulter : http://www.who.int
  • QUI s’engage pour la diversité de la main-d’œuvre ?
  • L’OMS est fière d’avoir un personnel qui adhère aux normes éthiques et professionnelles les plus élevées et qui s’engage à mettre en pratique la Charte des valeurs de l’OMS.
  • L’OMS a une tolérance zéro envers l’exploitation et les abus sexuels (EAS), le harcèlement sexuel et d’autres types de conduite abusive (c’est-à-dire la discrimination, l’abus d’autorité et le harcèlement). Tous les membres du personnel de l’OMS ont un rôle à jouer dans la promotion d’un lieu de travail sûr et respectueux et doivent signaler à l’OMS tout cas réel ou suspecté d’EAS, de harcèlement sexuel et d’autres types de conduite abusive. Pour s’assurer que les personnes ayant des antécédents avérés d’EAS, de harcèlement sexuel ou d’autres types de conduite abusive ne sont pas embauchées par l’Organisation, l’OMS procédera à une enquête de fond
  • vérification des candidats finaux.
  • L’OMS a un environnement sans fumée et ne recrute pas de fumeurs ou d’utilisateurs de toute forme de tabac.
  • L’OMS a une politique de mobilité qui peut être consultée sur le lien suivant : http://www.who.int/employment/en/? Les candidats nommés à un poste international auprès de l’OMS sont soumis à la mobilité et peuvent être affectés à n’importe quelle activité ou lieu d’affectation de l’Organisation dans le monde entier.
  • Les candidatures de femmes et de ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés sont particulièrement encouragées.
  • Pour le personnel des services généraux de l’OMS qui ne possède pas les qualifications minimales requises, veuillez consulter le Manuel électronique III.4.1, paragraphe 220.

POSTULEZ ICI

POSTE 2 :

Agent Logistique et Douane – ( 2304368 )

Grade : NON-C

Arrangement contractuel : Contrat à durée déterminée

Durée du contrat (Années, Mois, Jours) : 2 ans

Offre d’emploi

12 mai 2023, 16:21:38

Date de clôture

26 mai 2023, 21:59:00

Emplacement principal

Sénégal-Dakar

Organisation

Préparation et réponse aux urgences AF/EPR

Calendrier

Temps plein

AVIS IMPORTANT : Veuillez noter que la date limite de réception des candidatures indiquée ci-dessus reflète les paramètres système de votre appareil personnel.

.

OBJECTIFS DU PROGRAMME

La mission du programme de préparation et d’intervention en cas d’urgence de l’OMS est d’aider les pays et de coordonner l’action internationale pour prévenir, préparer, détecter, réagir rapidement et se remettre des flambées et des situations d’urgence.

OBJET DU POSTE

Dans le cadre de la préparation et de la réponse aux urgences sanitaires (EPR) de l’OMS, au niveau régional, le responsable des douanes et de la logistique soutiendra et conduira les opérations de dédouanement et d’acheminement des produits sanitaires et non sanitaires jusqu’au point de distribution final, assurer un suivi de bout en bout et garantir un processus de livraison efficace et efficient au niveau du site de l’incident.

DESCRIPTION DES DEVOIRS

Le titulaire est responsable, sans toutefois s’y limiter, des tâches assignées suivantes :

Réception, dédouanement et expédition de fret international :

  • Assurez-vous que les envois entrants sont enregistrés et numérotés dans le système de suivi et fournissez des rapports sur l’état des envois en temps opportun.
  • Assurer la liaison avec les autorités nationales pour obtenir le feu vert pour l’expédition entrante, si nécessaire.
  • Assurer la liaison avec l’agent de dédouanement, le ministère de la Santé, le ministère des Finances, le ministère des Affaires étrangères et les douanes pour garantir les approbations d’exonération fiscale en temps opportun.
  • Surveiller le mouvement de l’entreprise de transport de fret pour les expéditions entrantes.
  • Travailler avec l’équipe de l’entrepôt pour préparer la réception de toutes les expéditions entrantes (Assurez-vous que les bons de livraison sont vérifiés, signés et classés correctement).

Gestion des transports :

  • Organiser le transport terrestre/aérien offrant le meilleur rapport qualité-prix (définir les modes de transport et les itinéraires les plus adaptés).
  • Effectuer des dépannages pour assurer le bon déroulement des opérations de transport.
  • Préparer tous les documents d’expédition conformément aux réglementations locales (documents officiels et permis, etc.).
  • Préparer (ou coordonner avec l’équipe de l’entrepôt) le manifeste de fret / la liste de colisage et la feuille de route pour le transport des marchandises.
  • Préparer les horaires de transport hebdomadaires/mensuels en collaboration avec le supérieur hiérarchique, en tenant compte des priorités des opérations.
  • Soutenir le développement et la gestion des invitations à soumissionner (ITB) aux transporteurs, ainsi que l’approvisionnement et l’administration. Équipe.
  • Travailler en collaboration avec d’autres agences des Nations Unies et des partenaires humanitaires pour explorer les possibilités de transport conjoint.

Analyse des procédures douanières :

  • Évaluer les capacités techniques (taille des infrastructures, chaîne du froid, sécurité, etc.) de tous les ports d’entrée (aéroport/port/frontière terrestre) et développer une base de données de contacts (transitaires sur place, douaniers, etc.).
  • Rencontrer les autorités locales et les agences d’aide pour comprendre l’application des politiques douanières locales vis-à-vis de l’accord du pays hôte de l’OMS.
  • Participer aux mesures de négociation et de facilitation avec les autorités nationales ou locales avec le soutien du chef d’équipe OSL.
  • Tenir la haute direction informée des processus et réglementations d’importation et d’exportation au Sénégal et dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre et conserver une trace écrite pour référence future.
  • Enregistrer/mettre à jour le(s) régime(s) douanier(s) dans les SOP.

Administration et rapports :

  • Surveiller et archiver les documents de transport de l’OMS, y compris les documents des transporteurs, du transitaire et du dédouanement.
  • Vérifier et certifier les factures des transitaires.
  • Produire des rapports d’activité sur demande;
  • Effectuer toutes autres tâches connexes assignées.

QUALIFICATIONS REQUISES

Éducation

Essentiel :

  • Un premier diplôme universitaire en chaîne d’approvisionnement, en logistique, en administration ou dans un domaine connexe pertinent au poste.

Souhaitable :

  • Diplôme universitaire supérieur ou qualification professionnelle en chaîne d’approvisionnement, logistique, administration ou dans un domaine connexe.

Expérience

Essentiel :

  • Au moins cinq (5) ans d’expérience pertinente dans des emplois liés à la chaîne d’approvisionnement/dédouanement et aux procédures douanières, y compris une expérience dans les opérations d’urgence ou dans un contexte humanitaire.

Souhaitable :

  • Expérience connexe avec l’OMS, le système des Nations Unies, les partenaires du cluster santé, les organisations humanitaires reconnues ou les organisations non gouvernementales internationales travaillant dans le cadre d’épidémies et/ou d’interventions d’urgence sanitaire .

Compétences

  • Excellentes compétences organisationnelles et managériales avec la capacité d’effectuer plusieurs tâches à la fois, de fournir des résultats en temps opportun et d’identifier et de résoudre les problèmes.
  • Connaissances et compétences avérées en matière de questions douanières et de transport ainsi qu’en logistique technique sanitaire.
  • Aptitude avérée à assurer l’utilisation efficace des ressources.
  • Capacité démontrée à travailler dans un environnement multiculturel et multidisciplinaire.
  • Excellentes compétences interpersonnelles avec la capacité de négocier et de convaincre les fonctionnaires avec tact et diplomatie.
  • Capacité à écrire de manière claire et concise et à présenter des informations pour obtenir les résultats souhaités.
  • Connaissance ou compréhension du mandat et des objectifs de l’OMS dans le contexte de la gestion des incidents d’urgence.

Compétences de l’OMS

  1. Travail en équipe
  2. Respecter et promouvoir les différences individuelles et culturelles
  3. Communication
  4. Produire des résultats
  5. Avancer dans un environnement changeant

Utilisation des compétences linguistiques

Essentielle : Une connaissance approfondie du français est requise

Souhaitable : Connaissance pratique de l’anglais

RÉMUNÉRATION

L’OMS offre au personnel de la catégorie des administrateurs nationaux un package de rémunération attractif, qui pour le poste ci-dessus comprend un salaire de base annuel net commençant à 29,672 (USD), (sous réserve des retenues obligatoires pour les cotisations de retraite et d’assurance maladie, le cas échéant).

Les autres avantages comprennent 30 jours de congé annuel, des allocations pour les membres de la famille à charge.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

  • Cet avis de vacance pourra être utilisé pour pourvoir d’autres postes similaires au même niveau de grade
  • Seuls les candidats sérieusement pris en considération seront contactés.
  • Un test écrit peut être utilisé comme une forme de présélection.
  • Dans le cas où votre candidature serait retenue pour un entretien, il vous sera demandé de fournir au préalable une copie scannée du ou des grade(s)/diplôme(s)/certificat(s) requis pour ce poste.
  • L’OMS ne prend en compte que les diplômes d’enseignement supérieur obtenus auprès d’un établissement accrédité/reconnu dans la Base de données mondiale sur l’enseignement supérieur (WHED), une liste mise à jour par l’Association internationale des universités (AIU)/Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). La liste est accessible via le lien : http://www.whed.net/. Certains certificats professionnels peuvent ne pas apparaître dans le WHED et nécessiteront un examen individuel.
  • Toute nomination/prolongation de nomination est soumise au Statut du personnel, au Règlement du personnel et au Manuel de l’OMS.
  • Les fonctionnaires d’autres lieux d’affectation sont encouragés à postuler.
  • Pour plus d’informations sur les opérations de l’OMS, veuillez consulter : http://www.who.int
  • QUI s’engage pour la diversité de la main-d’œuvre ?
  • L’OMS est fière d’avoir un personnel qui adhère aux normes éthiques et professionnelles les plus élevées et qui s’engage à mettre en pratique la Charte des valeurs de l’OMS.
  • L’OMS a une tolérance zéro envers l’exploitation et les abus sexuels (EAS), le harcèlement sexuel et d’autres types de conduite abusive (c’est-à-dire la discrimination, l’abus d’autorité et le harcèlement). Tous les membres du personnel de l’OMS ont un rôle à jouer dans la promotion d’un lieu de travail sûr et respectueux et doivent signaler à l’OMS tout cas réel ou suspecté d’EAS, de harcèlement sexuel et d’autres types de conduite abusive. Pour s’assurer que les personnes ayant des antécédents avérés d’EAS, de harcèlement sexuel ou d’autres types de conduite abusive ne sont pas embauchées par l’Organisation, l’OMS procédera à une enquête de fond
  • vérification des candidats finaux.
  • L’OMS a un environnement sans fumée et ne recrute pas de fumeurs ou d’utilisateurs de toute forme de tabac.
  • L’OMS a une politique de mobilité qui peut être consultée sur le lien suivant : http://www.who.int/employment/en/? Les candidats nommés à un poste international auprès de l’OMS sont soumis à la mobilité et peuvent être affectés à n’importe quelle activité ou lieu d’affectation de l’Organisation dans le monde entier.
  • Les candidatures de femmes et de ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés sont particulièrement encouragées.
  • Pour le personnel des services généraux de l’OMS qui ne possède pas les qualifications minimales requises, veuillez consulter le Manuel électronique III.4.1, paragraphe 220.

POSTULEZ ICI

POSTE 3 : Officier de l’Initiative Vaccins – ( 2304468 )    

Grade : NON-C

Arrangement contractuel : Contrat à durée déterminée

Durée du contrat (Années, Mois, Jours) : deux ans

AVIS IMPORTANT : Veuillez noter que la date limite de réception des candidatures indiquée ci-dessus reflète les paramètres système de votre appareil personnel.

OBJECTIFS DU PROGRAMME

La vaccination est l’un des principaux domaines prioritaires du bureau de pays de l’OMS pour le Ghana, du service de santé du Ghana et du ministère de la Santé. L’OMS poursuit son soutien technique au gouvernement aux niveaux national et infranational pour atteindre les objectifs du programme PEV tels que définis dans le plan pluriannuel complet (cMYP) 2020-2024 et le plan de développement à moyen terme du secteur de la santé 2022-2025.

L’objectif primordial est d’aider le ministère de la Santé, par l’intermédiaire des divers organismes et niveaux, et des institutions concernées, à renforcer les capacités de constitution d’un dossier d’investissement pour appuyer la prise de décision concernant les nouveaux vaccins en collaboration avec d’autres partenaires et parties prenantes. Il s’agit également d’évaluer l’impact des interventions de vaccination pour la réduction de la morbidité, de la mortalité et de l’invalidité résultant des maladies évitables par la vaccination (MEV), en utilisant une approche globale du parcours de vie. Cela s’aligne sur l’Agenda de vaccination 2030 (IA 2030) et la stratégie de Gavi Alliance 2021-2025 (Gavi 5.0) visant à améliorer l’équité et à accroître l’accès aux vaccins.

Il est de plus en plus nécessaire de conseiller la politique et la programmation nationales de vaccination en tant que pays à revenu intermédiaire pour innover et donner la priorité aux interventions à fort impact dans le contexte de la transition des ressources externes. Il est nécessaire que l’OMS fournisse une assistance technique de qualité durable au ministère de la Santé, au GHS et aux partenaires.

DESCRIPTION DES DEVOIRS

Le titulaire aura les responsabilités/tâches suivantes :

  1. Vaccination de routine
  • Participer aux exercices de suivi et d’évaluation, aux revues de programme et aux revues sectorielles annuelles avec le gouvernement et d’autres partenaires pour évaluer les performances et aider à formuler les actions / interventions requises pour assurer l’amélioration
  • Mener et mettre à jour l’analyse de la situation pour le développement, la conception et la gestion des programmes liés à la vaccination
  • Soutenir l’application et la mise en œuvre d’activités de contrôle accéléré des maladies en vue de la réalisation de l’éradication (poliomyélite), de l’élimination (rougeole et rubéole) et du contrôle des maladies évitables par la vaccination
  1. Livraison du vaccin COVID-19
  • Fournir un soutien technique et une coordination et collaboration quotidiennes avec le programme PEV, les partenaires et les autres parties prenantes sur la vaccination contre le COVID-19 en mettant l’accent sur la vaccination parmi les populations les plus défavorisées et les communautés à haut risque
  • Participer au suivi du déploiement de la vaccination COVID-19, y compris les visites sur le terrain, l’identification des problèmes, des solutions et des actions prioritaires avec les parties prenantes. Cela comprend un soutien technique pour le développement et la mise en œuvre d’outils numériques et de stratégies de surveillance en temps réel.
  • Fournir un soutien technique lié à la gestion des données, l’analyse, le suivi, l’évaluation et les rapports pour la vaccination COVID-19
  • Soutenir et faciliter les formations, l’orientation et les ateliers pertinents pour renforcer les capacités des agents de santé, des membres de la communauté et des partenaires sur la vaccination contre le COVID-19, y compris la microplanification, la sensibilisation et le suivi de l’engagement communautaire.
  • Soutenir et participer aux communications et à la visibilité, en recueillant des histoires sur le terrain, y compris des histoires d’intérêt humain.
  • Surveiller l’enregistrement, la réception et l’expiration du vaccin COVID-19.
  • Soutenir la surveillance de la sécurité des vaccins COVID-19.
  1. Introduction d’un nouveau vaccin
  • Soutenir la mise en œuvre d’études pour établir des données et des preuves au niveau local sur la charge de morbidité et d’autres données, y compris l’analyse coût-efficacité pour soutenir l’introduction de nouveaux vaccins
  • Aider le pays à rassembler les documents de candidature du pays à Gavi ou à toute autre organisation de soutien
  • Fournir un soutien technique pour l’introduction de nouveaux vaccins, y compris l’élaboration de directives d’introduction, le renforcement des capacités, le suivi du déploiement, l’évaluation post-introduction, etc.
  1. Etudes d’impact des vaccins sur le calendrier national de vaccination
  • Fournir un appui technique au programme PEV pour poursuivre la mise en œuvre du projet pilote de vaccin contre le paludisme, y compris l’extension à d’autres districts
  • Soutenir les études d’impact sur les nouveaux vaccins, y compris les vaccins contre la diarrhée à rotavirus et la pneumonie
  • Soutenir la mise en œuvre d’études pour surveiller l’impact des vaccins contenant de la rubéole sur le syndrome de rubéole congénitale au Ghana
  1. Innovation, gestion des connaissances et renforcement des capacités
  • Identifier, documenter et partager les leçons apprises/meilleures pratiques pour le développement des connaissances et pour renforcer les capacités des parties prenantes.
  • Appliquer des approches innovantes et promouvoir les bonnes pratiques pour soutenir la mise en œuvre et la livraison de résultats de programme concrets et durables.
  • Participer en tant que personne-ressource aux initiatives de renforcement des capacités pour améliorer les compétences des intervenants.
  1. Plaidoyer, mise en réseau et établissement de partenariats
  • Établir et maintenir des partenariats de travail étroits et efficaces avec les partenaires de développement, les instituts de recherche, les universités et les parties prenantes infranationales grâce au partage d’informations et de connaissances pour améliorer la mise en œuvre du programme et renforcer les capacités des parties prenantes
  • Participer aux réunions de coordination du PEV pour collaborer avec le gouvernement et d’autres partenaires sur la planification opérationnelle afin d’intégrer et d’harmoniser la mission et les stratégies de l’OMS.

QUALIFICATIONS REQUISES

Éducation

Essentiel:

Diplôme universitaire supérieur en médecine, santé publique, épidémiologie ou sciences liées à la santé

Souhaitable :

Diplôme ou certificat en vaccinologie, systèmes d’immunisation ou domaines connexes

Expérience

Essentiel:

  • Au moins cinq (5) années d’expérience au niveau national et/ou international dans la mise en œuvre de programmes de vaccination. Une expérience professionnelle antérieure dans des pays à revenu faible ou intermédiaire sera un atout supplémentaire.
  • Expérience professionnelle démontrée de travail au niveau national en fournissant des conseils et des services techniques aux homologues nationaux, au ministère de la Santé et à d’autres partenaires externes sur la planification, le suivi et l’évaluation des programmes de vaccination, y compris l’introduction de nouveaux vaccins.
  • Expérience pertinente dans l’utilisation des données pour la prise de décision et solides compétences en gestion de données
  • Expérience en gestion de programme et travail avec des équipes diverses

Souhaitable:

  • Expérience de travail pertinente avec l’OMS et/ou les agences des Nations Unies, les partenaires du cluster santé ; expérience de travail dans des organisations non gouvernementales ou humanitaires pertinentes.
  • Expérience démontrable dans la gestion du système de vaccination et des campagnes de vaccination à grande échelle.
  • Expérience dans l’application, l’introduction et l’évaluation de l’introduction de nouveaux vaccins, y compris la coordination des études sur l’efficacité des vaccins
  • Une expérience de travail avec le Programme national élargi de vaccination (PEV) et avec l’OMS sera un atout

Compétences

  • Solide connaissance des principes et des pratiques de planification, de mise en œuvre, de supervision et de suivi des services de vaccination, y compris un programme de vaccination à grande échelle en réponse à une épidémie de maladies évitables par la vaccination (MEV)
  • Expérience avérée dans le renforcement des capacités sur l’utilisation des données de vaccination pour la prise de décision
  • Aptitudes à la présentation et compétences en communication
  • Excellentes compétences interpersonnelles avec capacité à résoudre et à expliquer des problèmes techniques et à participer à des activités de formation avec tact et diplomatie.
  • Capacité à rédiger de manière claire et concise.
  • La connaissance des pratiques et procédures de l’OMS serait un avantage.

Compétences de l’OMS

1) Communiquer de manière crédible et efficace

2) Respecter et promouvoir les différences individuelles et culturelles

3) Favoriser l’intégration et le travail d’équipe

4) Créer un environnement responsabilisant et motivant

5) Produire des résultats

Langues :

Essentiel : Excellente connaissance de l’anglais.

Souhaitable : Connaissance pratique des langues locales

RÉMUNÉRATION

L’OMS offre au personnel de la catégorie des administrateurs nationaux un package de rémunération attractif, qui pour le poste ci-dessus comprend un salaire de base net annuel à partir de 289 101,00 CEDI sous réserve des retenues obligatoires pour les cotisations de retraite et d’assurance maladie, le cas échéant) et 30 jours de congé annuel.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

  • Cet avis de vacance pourra être utilisé pour pourvoir d’autres postes similaires au même niveau de grade
  • Seuls les candidats sérieusement pris en considération seront contactés.
  • Un test écrit peut être utilisé comme forme de présélection.
  • Dans le cas où votre candidature serait retenue pour un entretien, il vous sera demandé de fournir au préalable une copie scannée du ou des grade(s)/diplôme(s)/certificat(s) requis pour ce poste. L’OMS ne prend en compte que les diplômes d’enseignement supérieur obtenus auprès d’un établissement accrédité/reconnu dans la Base de données mondiale sur l’enseignement supérieur (WHED), une liste mise à jour par l’Association internationale des universités (AIU)/Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). La liste est accessible via le lien : http://www.whed.net/. Certains certificats professionnels peuvent ne pas apparaître dans le WHED et nécessiteront un examen individuel.
  • Tout engagement/prolongation d’engagement est soumis au Statut du personnel, au Règlement du personnel et au Manuel de l’OMS.
  • Pour plus d’informations sur les opérations de l’OMS, veuillez visiter : http://www.who.int.
  • L’OMS est attachée à la diversité du personnel.
  • L’OMS est fière d’avoir un personnel qui adhère aux normes éthiques et professionnelles les plus élevées et qui s’engage à mettre en pratique la Charte des valeurs de l’OMS.
  • L’OMS a une tolérance zéro à l’égard de l’exploitation et des abus sexuels (EAS), du harcèlement sexuel et d’autres types de conduite abusive (c’est-à-dire la discrimination, l’abus d’autorité et le harcèlement). Tous les membres du personnel de l’OMS ont un rôle à jouer dans la promotion d’un lieu de travail sûr et respectueux et doivent signaler à l’OMS tout cas réel ou suspecté d’EAS, de harcèlement sexuel et d’autres types de conduite abusive. Pour s’assurer que les personnes ayant des antécédents avérés d’EAS, de harcèlement sexuel ou d’autres types de conduite abusive ne sont pas embauchées par l’Organisation, l’OMS procédera à une vérification des antécédents des candidats finaux.
  • L’OMS a un environnement sans fumée et ne recrute pas de fumeurs ou d’utilisateurs de toute forme de tabac.
  • Ce poste fait l’objet d’un recrutement local et sera pourvu par des personnes recrutées dans la circonscription locale du lieu d’affectation.

POSTULEZ ICI

Partagez sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.